Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Des pastilles Vichy pour Yann Barthès

24 octobre 2013

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Des pastilles Vichy pour Yann Barthès

Des pastilles Vichy pour Yann Barthès

Des pastilles Vichy pour Yann Barthès

Accueil | Veille médias | Des pastilles Vichy pour Yann Barthès

24 octobre 2013

Yann Barthès pourra se rafraîchir l’haleine avant son prochain « Petit Journal » sur Canal+.

Il a en effet reçu 24 774 « pastilles Vichy » d’un élu de la ville de Vichy. 24 774 comme le nom­bre d’habi­tants de la cir­con­scrip­tion de Christophe Pom­mer­ay, élu sous l’é­ti­quette du Par­ti Rad­i­cal de Gauche (PRG), qui ain­si voulu de pro­test­er avec humour con­tre l’a­mal­game fait par le jour­nal­iste entre la ville de Vichy et le régime du Maréchal Pétain.

L’élu local réagis­sait à un reportage dif­fusé par l’équipe du « Petit jour­nal », trai­tant d’une man­i­fes­ta­tion « con­tre la chris­tianopho­bie » organ­isée notam­ment par l’In­sti­tut Civ­i­tas et ponc­tué du com­men­taire suiv­ant de Yann Barthès « La manif qui sent bon la pastille Vichy ! »

« Je lui ai fait une petite let­tre, sous cou­vert d’hu­mour. Un petit geste rigo­lo mais il faut faire atten­tion à l’a­mal­game entre la ville de Vichy et le régime. C’est pénible pour nous, je ne peux pas être soupçon­né d’être d’ex­trême droite » a expliqué Christophe Pom­mer­ay sur d’Eu­rope 1.

Dans son cour­ri­er, l’as­sis­tant du séna­teur Gérard Cha­rasse rap­pelait notam­ment que « Vichy, c’est une ville, qui n’a ni appelé, ni soutenu moins ou davan­tage qu’aucune autre en France, le gou­verne­ment de ren­con­tre qui s’est instal­lé dans ses murs en juin 1940 ».

Voir aussi : Portrait — Yann Barthès,
icône bobo de l’infotainment

Crédit pho­to : cap­ture d’écran vidéo via Youtube

Rediffusion estivale

Cet article gratuit vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € pour un article, 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Patrick Cohen

PORTRAIT — Patrick Cohen est né en août 1962 à Mon­treuil. Il est l’un des chefs d’orchestre de l’information. Se cam­ou­flant der­rière une neu­tral­ité de façade, Patrick Cohen s’est longtemps fait le chantre de la lib­erté d’expression tant qu’elle demeu­rait dans les lim­ites du poli­tique­ment correct.

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux sociaux.

Hervé Gattegno

PORTRAIT — Né le 28 juil­let 1964, Hervé Gat­teg­no a été rédac­teur en chef de l’édition française de Van­i­ty Fair jusqu’en 2016, puis est devenu directeur de la rédac­tion du JDD. Il est mar­ié et a trois enfants avec Anne-Cécile Sar­fati, rédac­trice en chef du mag­a­zine féminin Elle.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Sonia Dev­illers s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos ».