Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Des pastilles Vichy pour Yann Barthès
Des pastilles Vichy pour Yann Barthès

24 octobre 2013

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Des pastilles Vichy pour Yann Barthès

Des pastilles Vichy pour Yann Barthès

Des pastilles Vichy pour Yann Barthès

Yann Barthès pourra se rafraîchir l’haleine avant son prochain « Petit Journal » sur Canal+.

Il a en effet reçu 24 774 « pastilles Vichy » d’un élu de la ville de Vichy. 24 774 comme le nom­bre d’habi­tants de la cir­con­scrip­tion de Christophe Pom­mer­ay, élu sous l’é­ti­quette du Par­ti Rad­i­cal de Gauche (PRG), qui ain­si voulu de pro­test­er avec humour con­tre l’a­mal­game fait par le jour­nal­iste entre la ville de Vichy et le régime du Maréchal Pétain.

L’élu local réagis­sait à un reportage dif­fusé par l’équipe du « Petit jour­nal », trai­tant d’une man­i­fes­ta­tion « con­tre la chris­tianopho­bie » organ­isée notam­ment par l’In­sti­tut Civ­i­tas et ponc­tué du com­men­taire suiv­ant de Yann Barthès « La manif qui sent bon la pastille Vichy ! »

« Je lui ai fait une petite let­tre, sous cou­vert d’hu­mour. Un petit geste rigo­lo mais il faut faire atten­tion à l’a­mal­game entre la ville de Vichy et le régime. C’est pénible pour nous, je ne peux pas être soupçon­né d’être d’ex­trême droite » a expliqué Christophe Pom­mer­ay sur d’Eu­rope 1.

Dans son cour­ri­er, l’as­sis­tant du séna­teur Gérard Cha­rasse rap­pelait notam­ment que « Vichy, c’est une ville, qui n’a ni appelé, ni soutenu moins ou davan­tage qu’aucune autre en France, le gou­verne­ment de ren­con­tre qui s’est instal­lé dans ses murs en juin 1940 ».

Voir aussi : Portrait — Yann Barthès,
icône bobo de l’infotainment

Crédit pho­to : cap­ture d’écran vidéo via Youtube

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.

François-Régis Hutin

PORTRAIT — Tout en para­doxe, ce patron de presse a régné sans partage sur un empire de presse placé en sit­u­a­tion qua­si-monop­o­lis­tique sur le grand Ouest. Il s’est éteint le 10 décem­bre 2017 à Rennes.