Accueil | Actualités | Médias | Des journalistes de RT agressés en marge de la manifestation contre la loi Travail
Pub­lié le 19 mai 2016 | Éti­quettes :

Des journalistes de RT agressés en marge de la manifestation contre la loi Travail

Les agitateurs en marge des manifestations contre la loi Travail n'en ont visiblement pas fini avec les violences.

Après s'en être pris aux biens publics, aux banques, aux voitures et, bien-sûr, aux policiers, les casseurs d'extrême-gauche en sont venus à frapper une journaliste de RT alors qu'elle tournait un direct.

Alors qu'Anne Baranova, correspondante de la chaîne russe à Paris, réalisait son reportage en plein cœur des manifestations contre la loi El-Khomri, un manifestant, semble-t-il animé de courage et d'esprit chevaleresque, va alors frapper la jeune femme par derrière.

Celui-ci, masqué, frappe le casque de la journaliste où trône, bien visible, la mention « Presse », puis poursuit sa route comme si de rien n'était.

Au cours de cette journée de mobilisation, un autre journaliste de RT France a subit une agression. Celui-ci s'est fait « poursuivre et jeter à terre par des manifestants, alors qu'il était au plus près des heurts entre casseurs et forces de l'ordre sur le boulevard Montparnasse de la capitale », précise le site.

En revanche, aucune vidéo de cette nouvelle agression courageuse n'est disponible. Une chose est sûre : quand les agitateurs d'extrême-gauche s'en prennent aux journalistes, ils ne choisissent pas n'importe quelle cible.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This