Accueil | Actualités | Médias | Denis Olivennes quitte Lagardère Active
Pub­lié le 9 juillet 2018 | Éti­quettes : , , , ,

Denis Olivennes quitte Lagardère Active

Nul ne sait quelle était exactement la feuille de route confiée par Arnaud Lagardère à Denis Olivennes quand celui ci a pris les rênes de Lagardère Active en 2011. Remettre de l'ordre à Europe 1 ? Sans doute. Rendre la mariée plus jolie avant de la vendre au plus offrant comme l'ont dit les syndicats ? Peut-être. Toujours est-il qu’Olivennes quitte une division réduite à peu de choses après les cessions des années 2016/2018.

À l'arrivée de Denis Olivennes dans le groupe, la presse comptait pour 70% de la division Lagardère Active, moins de 40% en juin 2018 et encore moins dans quelques semaines après les cessions de Gulli (télévision) et de Doctissimo, Mondocteur (places de marché numériques).

Pendant cette période la division Active paraît avoir servi de machine à cash pour investir dans les autres divisions prioritaires à savoir l'édition et les points de ventes Relay. Le peu de médias qui reste, Europe 1 en très petite forme, Paris Match qui reste solide et le JDD sans vrai concurrent le dimanche seraient supervisés directement par Arnaud Lagardère, ce qui doit vivement inquiéter le management et les salariés de ces entités.

Que va devenir Olivennes ? Ancien d'Air France, il pourrait prétendre à une présidence disponible, mais on le dit peu intéressé. Remplacer la faible ministre de la Culture Françoise Nyssen ? Il pourrait ne pas dire non, mais Jupiter ne s'est pas encore prononcé.

Crédit photo : Wikimedia (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This