Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Coup de théâtre : Xavier Niel dans Nice-Matin ?
Coup de théâtre : Xavier Niel dans Nice-Matin ?

19 juin 2019

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Coup de théâtre : Xavier Niel dans Nice-Matin ?

Coup de théâtre : Xavier Niel dans Nice-Matin ?

Coup de théâtre : Xavier Niel dans Nice-Matin ?

Alors que le propriétaire de Valmonde (Valeurs Actuelles) Iskandar Safa avait marqué son intérêt, Xavier Niel annonce vouloir reprendre la participation minoritaire du groupe Belge Nethys.

Deux communiqués

Xavier Niel, fon­da­teur de Free, a annon­cé le 16 juin 2019 être entré en négo­ci­a­tions exclu­sives avec Nethys pour repren­dre une « part majori­taire » du groupe de presse. Il est dif­fi­cile de savoir si cette « part majori­taire » veut dire la majorité des 34% de Nethys ou bien la total­ité de ces parts ou encore la majorité du cap­i­tal tou­jours détenu à 66% par les 456 salariés action­naires de la SCIC, société coopéra­tive d’intérêt col­lec­tif. Mais on voit mal l’intérêt de Xavier Niel pour une par­tic­i­pa­tion au total inférieure à 50,1%.

De son côté Nethys a indiqué à la direc­tion du quo­ti­di­en niçois qu’il était ren­tré en négo­ci­a­tion exclu­sive pour céder à la hold­ing per­son­nelle de Xavier Niel la majorité des 34% détenus par le groupe belge. La coopéra­tive des salariés a exprimé son inquiétude.

Réaction de la direction de Nice-Matin

La direc­tion du jour­nal a réa­gi le 17 juin par un com­mu­niqué de presse :

« Cette annonce par voie de presse con­stitue un choix éton­nant puisque, tant la direc­tion que l’actionnaire majori­taire, SCIC Nice-Matin, n’ont jamais reçu la moin­dre propo­si­tion, et encore moins pro­jet du fon­da­teur du groupe Free.
Cette prise de par­tic­i­pa­tion indi­recte annon­cée publique­ment n’apporte aucune solu­tion aux besoins de développe­ment du Groupe Nice-Matin.
La direc­tion du Groupe Nice-Matin rap­pelle qu’une procé­dure de sauve­g­arde a été ouverte devant le Tri­bunal de Com­merce de Nice que deux coad­min­is­tra­teurs ont été régulière­ment désignés, notam­ment pour accom­pa­g­n­er le retrait du groupe Nethys du cap­i­tal de la société.
Dans le cadre de leur mis­sion, les coad­min­is­tra­teurs ain­si que la direc­tion du Groupe Nice-Matin n’ont reçu qu’une seule offre, celle de la société Priv­in­vest, dont l’actionnaire est M. Iskan­dar Safa. »

Élections municipales en vue

Le groupe du sud de la France (Nice-Matin, Var-Matin) occupe une place prépondérante dans les départe­ments du Var et des Alpes Mar­itimes. Même si Xavier Niel ne fait pas de déc­la­ra­tion poli­tique, sa prox­im­ité avec les sphères proches de la République en marche ne fait pas de doute. De quoi ras­sur­er le maire sor­tant de Nice, Chris­t­ian Estrosi qui envoie chaque jour des signes d’allégeance au prési­dent en place, alors qu’il est défié sur place par son enne­mi intime Eric Ciot­ti, hos­tile au macro­nisme ambiant. La presse quo­ti­di­enne régionale devient alors l’enjeu de com­bats poli­tiques locaux.

Crédit pho­to : MEDEF via Flickr (cc)

Voir aussi

Info­gra­phie : Xavier Niel

Les tour­ments de l’École 42 de Xavier Niel, omer­ta des médias

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.

François-Régis Hutin

PORTRAIT — Tout en para­doxe, ce patron de presse a régné sans partage sur un empire de presse placé en sit­u­a­tion qua­si-monop­o­lis­tique sur le grand Ouest. Il s’est éteint le 10 décem­bre 2017 à Rennes.

Stéphane Simon

Le pro­duc­teur de Thier­ry Ardis­son n’est pas à une con­tra­dic­tion près : s’at­ti­rant les foudres de la droite sou­verain­iste lors de l’ère trans­gres­sive et imper­ti­nente des années 90, il s’arrange pour qu’elle lui mange dans la main trente ans plus tard.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.