Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Corse-Matin, un courrier d’Antoine Albertini
Publié le 

12 juillet 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Corse-Matin, un courrier d’Antoine Albertini

Corse-Matin, un courrier d’Antoine Albertini

À la suite de notre article sur Corse-Matin du 18 mars 2019, nous avons reçu un courrier d’Antoine Albertini que nous publions dans son intégralité.

« Madame, mon­sieur,
je décou­vre l’ex­is­tence de votre site en même temps que je suis alerté par une con­nais­sance du con­tenu de l’ar­ti­cle pub­lié le 18 mars de l’an­née en cours et inti­t­ulé “Corse-Matin : ça se com­plique pour le Prési­dent Antony Per­ri­no”.
Sa lec­ture appelle de ma part les obser­va­tions suiv­antes :

  1. Je ne fai­sais plus par­tie, à la date de paru­tion, de la rédac­tion de Corse-Matin, mon départ, à ma demande, ayant été effec­tif dès le mois de décem­bre 2018.
  2. Je ne fai­sais du reste plus par­tie de la direc­tion de Corse-Matin depuis le 12 juil­let 2018, ayant été relevé de mes fonc­tions à cette date, tou­jours à ma demande expresse.
  3. Enfin, je ne fai­sais pas davan­tage par­tie d’une “nou­velle direc­tion” insti­tuée par les nou­veaux action­naires de référence du titre en ques­tion, puisque j’avais inté­gré ladite direc­tion le 6 juil­let 2015, sous l’empire de l’an­cien action­nar­i­at de Corse-Matin.

Ces pré­ci­sions étant utile­ment apportées à l’aune des débats et ne visant qu’à votre édi­fi­ca­tion per­son­nelle, je con­viens avec vous que la dif­fi­cile tâche con­sis­tant à informer le pub­lic requiert rigueur et exac­ti­tude. Deux exi­gences plus dif­fi­ciles à sat­is­faire qu’il n’y paraît, n’est-ce pas ?

Antoine Alber­ti­ni

Nos com­men­taires : nous pub­lions volon­tiers ces pré­ci­sions de Mon­sieur Alber­ti­ni. Toute­fois s’il nous avait lu avec atten­tion, il aurait remar­qué que notre deux­ième para­graphe rendait compte de la sit­u­a­tion de la rédac­tion le 28 avril 2018 et non pas de la nou­velle organ­i­sa­tion de mars 2019. Le 28 avril 2018, Mon­sieur Alber­ti­ni fai­sait bien par­tie de la direc­tion qu’il a quit­tée selon ses pro­pres ter­mes « le 12 juil­let 2018… relevé de mes fonc­tions à cette date ». Et il fai­sait bien par­tie de la rédac­tion en avril 2018, son départ « ayant été effec­tif dès le mois de décem­bre 2018 ». Nous rec­ti­fions notre infor­ma­tion sur la « nou­velle direc­tion » du print­emps 2018, Mon­sieur Alber­ti­ni arrivé en juil­let 2015 avait été nom­mé par l’ancien action­naire et fai­sait donc par­tie de la direc­tion précé­dente, il pou­vait y avoir une ambigüité à la lec­ture. Enfin, notre arti­cle visait essen­tielle­ment les liens éton­nants d’Antony Per­ri­no avec cer­tain clans cors­es, il n’a jamais été ques­tion d’y associ­er Mon­sieur Alber­ti­ni.

Voir aussi

[Dossier] Du côté de la racaille, traite­ment médi­a­tique des événe­ments d’Ajaccio

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision