Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Corse-Matin : ça se complique pour le Président Antony Perrino

18 mars 2019

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Corse-Matin : ça se complique pour le Président Antony Perrino

Corse-Matin : ça se complique pour le Président Antony Perrino

Accueil | Veille médias | Corse-Matin : ça se complique pour le Président Antony Perrino

Corse-Matin : ça se complique pour le Président Antony Perrino

18 mars 2019

Corse-Matin est un État dans l’État dans l’île de beauté. Fort d’un taux de pénétration inégalé frôlant les 90% des foyers, le journal faisait l’objet de nombreuses interrogations depuis qu’un groupe d’industriels locaux avait pris 35% du capital début 2018.

Nouvelle direction au printemps 2018

Comme nous l’écrivions le 26 avril 2018 « …la nou­velle direc­tion a été instal­lée. Avec comme directeur des rédac­tions Thomas Brunel­li, jour­nal­iste chevron­né débauché de Radio Corse Fre­quen­za Mora, et comme prési­dent de Corse-Presse, Antho­ny (ou Antony) Per­ri­no, 38 ans. Ce dernier est l’héri­ti­er de la société de BTP éponyme que son père a fondé, pro­mo­teur immo­bili­er et action­naire de nom­breuses sociétés. Roger Antech est rédac­teur en chef et Antoine Alber­ti­ni (ancien de France 3 Via Stel­la, cor­re­spon­dant du Monde en Corse depuis 2004), rédac­teur en chef adjoint ».

Et des ennuis pour Antony Perrino

Antony Per­ri­no a été mis en garde à vue mi mars 2019 puis libéré sur des soupçons de la brigade finan­cière d’Ajaccio. Il est soupçon­né d’avoir favorisé économique­ment et de divers­es manières Pas­cal Por­ri, une fig­ure bien con­nue du milieu crim­inel corse. Pas­cal Por­ri et son épouse sont con­nus pour être mem­bres de la bande dite du « Petit Bar », ils sont tous deux employés de la Cham­bre de com­merce et d’industrie d’Ajaccio (sic).

Si les accu­sa­tions con­tre Antony Per­ri­no n’ont pas encore été étayées et encore moins jugées, elles met­tent le jour­nal en dif­fi­culté. Com­ment revendi­quer une éman­ci­pa­tion de toute ingérence du milieu alors que le Prési­dent de la société d’édition revendique des liens d’amitié avec la bande du fameux « Petit Bar » ?

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés