Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Colère de Lagardère après la une du JDD sur Marine Le Pen

15 octobre 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Colère de Lagardère après la une du JDD sur Marine Le Pen

Colère de Lagardère après la une du JDD sur Marine Le Pen

15 octobre 2015

Temps de lecture : < 1 minute

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Nous avons besoin de 10.000 € pour boucler la fin de l’année. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €.

Coup de colère d’Arnaud Lagardère après une couverture du Journal du Dimanche consacrée à Marine Le Pen, jugée trop complaisante.

En effet dimanche dernier, le JDD con­sacrait sa une à la prési­dente du Front Nation­al avec ce titre sans équiv­oque : « Un Français sur trois prêt à vot­er pour elle. » Bien que tirée d’un sondage Ifop, cette infor­ma­tion telle qu’elle a été présen­tée n’a guère plu à Arnaud Lagardère, pro­prié­taire du titre.

Proche de Nico­las Sarkozy, l’homme d’af­faires a aus­sitôt téléphoné à Denis Olivennes, patron du secteur presse du groupe, pour qu’il enjoigne le directeur du JDD, Jérôme Bel­lay, à faire preuve de plus de « dis­cerne­ment et de recul » à l’avenir, rap­porte Le Point. « J’at­tends désor­mais de la direc­tion du Jour­nal du dimanche qu’elle présente à ses lecteurs une ligne édi­to­ri­ale plus exigeante », a‑t-il réclamé, esti­mant que cette cou­ver­ture rel­e­vait plus du tract pro-FN que d’autre chose.

En novem­bre 2014, il était déjà sor­ti de son silence après que Paris Match et le JDD aient con­sacré leur une respec­tive sur « Les femmes du prési­dent » Hol­lande. À l’époque, Arnaud Lagardère avait regret­té le car­ac­tère tabloïd qu’avaient pris les deux journaux.

Aus­si, lorsque Alain Gen­es­tar avait fait sa une sur Cécil­ia Sarkozy et son amant, celui-ci n’avait pas hésité à l’é­carter. « Générale­ment, Lagardère laisse tou­jours pass­er un peu de temps entre son coup de colère et son coup de hache », note Le Point. Voilà Jérôme Bel­lay prévenu.

Voir notre infographie du groupe Lagardère. Voir aussi : Denis Olivennes (portrait) et Jérôme Bellay (portrait)

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés