Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Colère de Lagardère après la une du JDD sur Marine Le Pen
Publié le 

15 octobre 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Colère de Lagardère après la une du JDD sur Marine Le Pen

Colère de Lagardère après la une du JDD sur Marine Le Pen

Coup de colère d’Arnaud Lagardère après une couverture du Journal du Dimanche consacrée à Marine Le Pen, jugée trop complaisante.

En effet dimanche dernier, le JDD con­sacrait sa une à la prési­dente du Front Nation­al avec ce titre sans équiv­oque : « Un Français sur trois prêt à vot­er pour elle. » Bien que tirée d’un sondage Ifop, cette infor­ma­tion telle qu’elle a été présen­tée n’a guère plu à Arnaud Lagardère, pro­prié­taire du titre.

Proche de Nico­las Sarkozy, l’homme d’af­faires a aus­sitôt téléphoné à Denis Olivennes, patron du secteur presse du groupe, pour qu’il enjoigne le directeur du JDD, Jérôme Bel­lay, à faire preuve de plus de « dis­cerne­ment et de recul » à l’avenir, rap­porte Le Point. « J’at­tends désor­mais de la direc­tion du Jour­nal du dimanche qu’elle présente à ses lecteurs une ligne édi­to­ri­ale plus exigeante », a‑t-il réclamé, esti­mant que cette cou­ver­ture rel­e­vait plus du tract pro-FN que d’autre chose.

En novem­bre 2014, il était déjà sor­ti de son silence après que Paris Match et le JDD aient con­sacré leur une respec­tive sur « Les femmes du prési­dent » Hol­lande. À l’époque, Arnaud Lagardère avait regret­té le car­ac­tère tabloïd qu’avaient pris les deux jour­naux.

Aus­si, lorsque Alain Gen­es­tar avait fait sa une sur Cécil­ia Sarkozy et son amant, celui-ci n’avait pas hésité à l’é­carter. « Générale­ment, Lagardère laisse tou­jours pass­er un peu de temps entre son coup de colère et son coup de hache », note Le Point. Voilà Jérôme Bel­lay prévenu.

Voir notre infographie du groupe Lagardère. Voir aussi : Denis Olivennes (portrait) et Jérôme Bellay (portrait)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audi­ences.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision