Accueil | Actualités | Médias | Marianne en crise
Pub­lié le 27 novembre 2012 | Éti­quettes : , , , ,

Marianne en crise

Un site internet de moins en moins fréquenté (-800 000 visiteurs uniques entre mai et octobre 2012), des ventes en kiosque en chute de 12% au premier semestre... Marianne traverse une mauvaise période.

Une réunion de crise (une de plus) « houleuse » s'est tenue à la rédaction le 13 novembre, révèle PressNews.fr, durant laquelle aurait été notamment évoqué l'échec de la couverture de l'élection présidentielle américaine.

Marianne.fr ne fonctionnera actuellement plus qu'avec deux journalistes et propose aux internautes un contenu essentiellement tiré de l'hebdomadaire, ce qui ne les encourage pas à l'acheter.

Il est loin le temps de Marianne2, celui de l'époque du rédacteur en chef Philippe Cohen et de son adjoint Mathieu Maire du Poset, partis cet été suite à des désaccords stratégiques.

Stanislas Sabatier, le nouveau directeur des activités numériques, travaille à ce que la rédaction de Marianne fournisse aussi du contenu à Marianne.fr, bref, à ce que le titre devienne un vrai bimédia.

Une offre freemium (compilant une offre gratuite, en libre accès, et une offre « Premium », haut de gamme, en accès payant) est également prévue pour juin.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.