Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Censure, piratage du site, retour à la normale et enseignements à tirer

1 août 2019

Temps de lecture : 3 minutes

Accueil | Actualité de l'Ojim | Censure, piratage du site, retour à la normale et enseignements à tirer

Censure, piratage du site, retour à la normale et enseignements à tirer

Accueil | Actualité de l'Ojim | Censure, piratage du site, retour à la normale et enseignements à tirer

Censure, piratage du site, retour à la normale et enseignements à tirer

1 août 2019

En trois semaines, l’Observatoire du journalisme a vécu une censure non motivée de Facebook, un piratage, le rétablissement du site et le retour de l’article supprimé par Facebook sur le réseau social. Récit et enseignements à tirer.

Acte I Alain Duhamel

Qui ne con­naît Alain Duhamel ? Péro­rant depuis le XVIIIème siè­cle sur la qua­si-total­ité des médias écrits ou audio-visuels ? Vous trou­verez son por­trait ici. Fin juin 2019, il expri­mait des pro­pos lap­idaires sur l’école de sci­ences poli­tiques de Mar­i­on Maréchal sur les ondes de RTL. Pro­pos plus que sévères con­sé­cu­tifs à l’invitation de l’intéressée puis sa dés­in­vi­ta­tion par le MEDEF. Un de nos lecteurs nous trans­met une tri­bune libre de réponse que nous pub­lions le 6 juil­let, retraçant le par­cours uni­ver­si­taire de Duhamel, ses ors et ses pom­pes. Un arti­cle polémique mais dans les lim­ites du savoir vivre et de la politesse. Nous le pub­lions égale­ment sur les réseaux sociaux.

Acte II Facebook censure

A notre grande sur­prise (nous avons gardé une bonne dose de naïveté sym­pa­thique), Face­book sup­prime tous les partages vers la tri­bune libre de notre lecteur le 22 juillet.

Depuis le 22 juil­let 2019 au matin, tous les post du réseau social com­por­tant un lien URL vers l’article (y com­pris celui de la page Face­book de l’Ojim) ont été dis­crète­ment sup­primés, et la pub­li­ca­tion de ce con­tenu sur Face­book est désor­mais tech­nique­ment impos­si­ble. Nous rela­tons cette cen­sure le même jour et la dénonçons.

Acte III le site devient inaccessible

Le dimanche 28 juil­let dans l’après-midi, soit quelques jours après la cen­sure de Face­book, le site devient inac­ces­si­ble et notre hébergeur n’est pas opéra­tionnel avant lun­di matin. Après des échanges tech­niques que nous vous épargnons, le site est rétabli après 17 heures de déni d’accès. Une ten­ta­tive de piratage por­tant sur l’ad­min­is­tra­tion du site mais aus­si le compte client chez l’hébergeur a été stop­pée net.

Acte IV solidarité

Un réseau de sol­i­dar­ité s’organise spon­tané­ment. Le Salon beige reprend notre arti­cle sur la cen­sure, ain­si que le jour­nal Présent (déjà l’objet des atten­tions guil­lo­tine de Face­book), Polémia, i‑Médias et d’autres. Boule­vard Voltaire met en ligne un entre­tien avec Claude Chol­let don­nant les détails de l’affaire. Que tous ceux qui nous ont soutenus soient ici vive­ment remer­ciés. Mer­ci aus­si aux dona­teurs qui nous ont envoyé quelques sub­sides.

Acte V, marche arrière de Facebook ?

Pif, paf, pouf, sans crier gare le 30 juil­let dans la mat­inée, Face­book rétablit les partages vers la let­tre de lecteur habil­lant pour l’été notre ami Duhamel. Aucune expli­ca­tion du réseau social pour la sup­pres­sion puis le rétab­lisse­ment des con­tenus sup­primés. Sim­ple aver­tisse­ment ? Pres­sion des inter­nautes ? Erreur d’un sous-fifre zélé réparée par un superviseur ?

Enseignements à retenir

Dans Retour sur le meilleur des mon­des, pub­lié en 1958, l’écrivain anglais Aldous Hux­ley con­statait que « l’abolition du libre arbi­tre par le con­di­tion­nement méthodique » était à venir. Nous y sommes. La loi Avia – non encore en appli­ca­tion – va inciter (sous peine d’amende) les réseaux soci­aux à « sup­primer les dis­cours de haine et extrémistes » tout en encour­ageant les inter­nautes à se livr­er aux jeux déli­cieux de la dénon­ci­a­tion. Il y aura, il y a déjà, les dis­cours autorisés et les autres.

Twit­ter a récem­ment sus­pendu par deux fois le compte de la député Emmanuelle Ménard Duverg­er pour un tweet humoris­tique sur la harpie sué­doise Gre­ta Thun­berg. Les réseaux soci­aux font déjà et fer­ont encore plus du préven­tif de manière mas­sive. Leurs « valeurs » sont d’abord finan­cières et leur pseu­do morale n’est pas éloignée de celle du monde libéral-lib­er­taire mon­di­al­isé. Nous devons nous atten­dre donc à plus de ten­ta­tives de cen­sure, encour­agées par la loi Avia et alia.

Que faire ? Tout d’abord tra­vailler sérieuse­ment. Con­trôler nos sources, recon­naître nos erreurs quand il y en a, pro­duire du con­tenu de qual­ité. Ensuite réa­gir immé­di­ate­ment en cas de cen­sure. Si une cen­sure se pro­duit, pro­test­er publique­ment. Les réseaux soci­aux cen­surent mais n’aiment pas que cela se sache. En deux mots, soyons pro­fes­sion­nels et solidaires.

Passez un bel été.

Claude Chol­let
Prési­dent de l’Ojim

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés