Accueil | Actualités | Médias | Bygmalion : Carolis suspend ses activités sur France TV
Pub­lié le 7 juin 2014 | Éti­quettes : ,

Bygmalion : Carolis suspend ses activités sur France TV

S'estimant « mis en cause de façon totalement injustifiée » dans l'affaire Bygmalion, Patrick de Carolis a « décidé de suspendre (son) activé à l’antenne de France 3 le temps de défendre (son) honneur ».

Mis en examen pour favoritisme, ce dernier « ne renouvellera donc pas (son) contrat de présentateur de “Des racines et des ailes”, (...) et interrompra la production et la présentation du magazine “Le Grand Tour” à la fin de l'année », a-t-il écrit dans un communiqué, soulignant le « profond respect » qu'il porte aux téléspectateurs et au service public.

« Il aurait pu y penser bien avant », a réagi Véronique Marchand, secrétaire générale du SNJ-CGT de France Télévisions. « De plus, en ces temps troublés par le populisme, le service public doit être particulièrement vertueux », a-t-elle ajouté.

« Au-delà du cas de Carolis, cela pose la question d'un système relativement pervers, avec des animateurs producteurs et beaucoup de contenus produits en externe. Il y a un mélange des genres entre service public et entreprises privées, cela peut favoriser ce type de dérives. Peut-être aurait-il fallu adapter les décrets Tasca ou s'interroger sur le système actuel, qui pose problème », a pour sa part fait remarquer Raoul Advocat, l'un des délégués centraux du Syndicat national des journalistes (SNJ).

Voir notre portrait de Patrick de Carolis

Photo en une : crédit Siren-Com via Wikimedia (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux