Accueil | Actualités | Médias | Bourdin revendique être à l’origine de « la scission du FN »
Pub­lié le 11 avril 2015 | Éti­quettes :

Bourdin revendique être à l’origine de « la scission du FN »

Régulièrement accusé d'utiliser la polémique pour faire de l'audience et d'interroger ses invités sur des sujets sensibles, Jean-Jacques Bourdin revendique aujourd'hui ouvertement, pour sa défense, d'avoir provoqué la division du FN entre le père et la fille.

Jeudi dernier, Jean-Marie Le Pen était en effet invité sur le plateau du journaliste. Au cours de cet entretien RMC/BFMTV, Bourdin est revenu une énième fois sur les déclarations du patriarche concernant les chambres à gaz, « détail de l'histoire » de la seconde guerre mondiale. Bien ancré dans ses positions, Jean-Marie Le Pen avait alors récidivé dans sa critique et ravivé la polémique au sein du monde politico-médiatique.

Quelques jours plus tard, après un entretien de son père à Rivarol, la présidente du Front National a donc décidé de mettre le holà. Marine Le Pen, estimant que son père sabotait son parti de l'intérieur, envisage désormais de s'opposer à sa candidature en PACA ainsi que de le traduire devant une commission de discipline, avec à la clé une probable exclusion.

Fier de ce qu'il a enclenché, comme lors de l'affaire Roland Dumas, Jean-Jacques s'est exprimé sur son compte Twitter pour répondre à ses accusateurs : « Agitateur de mauvaises idées ? J'assume d'avoir provoqué la scission au sein du FN », a-t-il déclaré.

Quant à savoir si le patriarche était de mèche pour cette polémique gagnant-gagnant, c'est une autre histoire...

Crédit photo : RTS via Youtube (DR)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This