Accueil | Actualités | Médias | Bourdin revendique être à l’origine de « la scission du FN »
Pub­lié le 11 avril 2015 | Éti­quettes :

Bourdin revendique être à l’origine de « la scission du FN »

Régulièrement accusé d'utiliser la polémique pour faire de l'audience et d'interroger ses invités sur des sujets sensibles, Jean-Jacques Bourdin revendique aujourd'hui ouvertement, pour sa défense, d'avoir provoqué la division du FN entre le père et la fille.

Jeudi dernier, Jean-Marie Le Pen était en effet invité sur le plateau du journaliste. Au cours de cet entretien RMC/BFMTV, Bourdin est revenu une énième fois sur les déclarations du patriarche concernant les chambres à gaz, « détail de l'histoire » de la seconde guerre mondiale. Bien ancré dans ses positions, Jean-Marie Le Pen avait alors récidivé dans sa critique et ravivé la polémique au sein du monde politico-médiatique.

Quelques jours plus tard, après un entretien de son père à Rivarol, la présidente du Front National a donc décidé de mettre le holà. Marine Le Pen, estimant que son père sabotait son parti de l'intérieur, envisage désormais de s'opposer à sa candidature en PACA ainsi que de le traduire devant une commission de discipline, avec à la clé une probable exclusion.

Fier de ce qu'il a enclenché, comme lors de l'affaire Roland Dumas, Jean-Jacques s'est exprimé sur son compte Twitter pour répondre à ses accusateurs : « Agitateur de mauvaises idées ? J'assume d'avoir provoqué la scission au sein du FN », a-t-il déclaré.

Quant à savoir si le patriarche était de mèche pour cette polémique gagnant-gagnant, c'est une autre histoire...

Crédit photo : RTS via Youtube (DR)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

8% récolté
Nous avons récolté 155,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux