L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Books : les hyènes littéraires vont se partager les restes

3 novembre 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Books : les hyènes littéraires vont se partager les restes

Books : les hyènes littéraires vont se partager les restes

3 novembre 2020

Temps de lecture : 2 minutes

Books ? Un mensuel de qualité, publiant formats longs, critiques de livres à l’étranger (y compris traductions en cours ou inexistantes) et analyses littéraires. Mis en redressement judiciaire fin septembre 2020, en liquidation un mois plus tard. Devinez qui va tirer les marrons du feu ?

Actif/passif

Non il ne s’agit pas de formes ver­bales, mais de ter­mes de compt­abil­ité. Lorsqu’une société éditrice pos­sède un porte­feuille d’abon­nés et qu’elle est mise en redresse­ment judi­ci­aire, elle dis­pose d’un pas­sif et d’un act­if. Dis­ons-le tout de suite quitte à faire de la peine, les salariés fig­urent au pas­sif, ce sont des charges. Au pas­sif fig­urent égale­ment les abon­nés à servir. Autrement dit, la société a reçu 60 € de Mon­sieur Dupont à Palavas les Flots pour douze pub­li­ca­tions sur un an. Dupont n’a reçu que 2 numéros, l’éditeur – ou son repre­neur – doit 10 numéros à Dupont, soit 50 €, c’est une dette qui s’inscrit au passif.

Passif/actif

La société n’est pas reprise et elle est liq­uidée pure­ment et sim­ple­ment. Le pas­sif dis­paraît, restent des act­ifs qui le cas échéant sont ven­dus pour indem­nis­er les ayant-droits : charges sociales, impôts, imprimeur, salariés, prestataires de ser­vices. Par­mi les act­ifs, la mar­que qui jouit d’une cer­taine notoriété et la liste des abon­nés qui con­stitue un réser­voir de clients futurs. Ces abon­nés, le repre­neur ne leur doit rien, la société est liq­uidée. Mais le repre­neur peut agiter le grelot : you hou ! Vous étiez abon­né à Books, nous avons repris le titre, nous édi­tons main­tenant (inven­tion de notre part) Livres-Books et nous avons une offre for­mi­da­ble à vous faire…

C’est ain­si que l’homme d’affaires (affairiste ?) Jean-Jacques Augi­er et son asso­cié Stéphane Chabenat pour­raient à vil prix racheter le fichi­er des 3500 abon­nés de Books, après s’être bien gardés de se porter can­di­dats à la reprise. Vous lais­sez mourir d’elle-même la proie. Vous lais­sez repos­er un peu, vous pou­vez repren­dre la charogne pour pas grand-chose et vous l’incorporer, ce n’est qu’un exem­ple, à Lire Le Mag­a­zine Lit­téraire votre navire ami­ral. C’était notre leçon ani­mal­ière du jour.

Voir le por­trait de Jean-Jacques Augi­er.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés