Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Books : les hyènes littéraires vont se partager les restes

3 novembre 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Books : les hyènes littéraires vont se partager les restes

Books : les hyènes littéraires vont se partager les restes

Books ? Un mensuel de qualité, publiant formats longs, critiques de livres à l’étranger (y compris traductions en cours ou inexistantes) et analyses littéraires. Mis en redressement judiciaire fin septembre 2020, en liquidation un mois plus tard. Devinez qui va tirer les marrons du feu ?

Actif/passif

Non il ne s’agit pas de formes ver­bales, mais de ter­mes de compt­abil­ité. Lorsqu’une société éditrice pos­sède un porte­feuille d’abon­nés et qu’elle est mise en redresse­ment judi­ci­aire, elle dis­pose d’un pas­sif et d’un act­if. Dis­ons-le tout de suite quitte à faire de la peine, les salariés fig­urent au pas­sif, ce sont des charges. Au pas­sif fig­urent égale­ment les abon­nés à servir. Autrement dit, la société a reçu 60 € de Mon­sieur Dupont à Palavas les Flots pour douze pub­li­ca­tions sur un an. Dupont n’a reçu que 2 numéros, l’éditeur – ou son repre­neur – doit 10 numéros à Dupont, soit 50 €, c’est une dette qui s’inscrit au passif.

Passif/actif

La société n’est pas reprise et elle est liq­uidée pure­ment et sim­ple­ment. Le pas­sif dis­paraît, restent des act­ifs qui le cas échéant sont ven­dus pour indem­nis­er les ayant-droits : charges sociales, impôts, imprimeur, salariés, prestataires de ser­vices. Par­mi les act­ifs, la mar­que qui jouit d’une cer­taine notoriété et la liste des abon­nés qui con­stitue un réser­voir de clients futurs. Ces abon­nés, le repre­neur ne leur doit rien, la société est liq­uidée. Mais le repre­neur peut agiter le grelot : you hou ! Vous étiez abon­né à Books, nous avons repris le titre, nous édi­tons main­tenant (inven­tion de notre part) Livres-Books et nous avons une offre for­mi­da­ble à vous faire…

C’est ain­si que l’homme d’affaires (affairiste ?) Jean-Jacques Augi­er et son asso­cié Stéphane Chabenat pour­raient à vil prix racheter le fichi­er des 3500 abon­nés de Books, après s’être bien gardés de se porter can­di­dats à la reprise. Vous lais­sez mourir d’elle-même la proie. Vous lais­sez repos­er un peu, vous pou­vez repren­dre la charogne pour pas grand-chose et vous l’incorporer, ce n’est qu’un exem­ple, à Lire Le Mag­a­zine Lit­téraire votre navire ami­ral. C’était notre leçon ani­mal­ière du jour.

Voir le por­trait de Jean-Jacques Augi­er.

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.

Marine Turchi

PORTRAIT — Née en 1984, Marine Turchi s’est illus­trée par des débuts promet­teurs dans le jour­nal­isme, avec plusieurs récom­pens­es à la clé. Suite à cette brève ascen­sion, elle a rejoint Médi­a­part, le site fondé par Edwy Plenel en 2008, lors de son lancement.