Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Presse gay : la déprime !

8 juin 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Presse gay : la déprime !

Presse gay : la déprime !

Le mensuel Têtu, icône de papier de la communauté homosexuelle, vient une nouvelle fois d’être placé en redressement judiciaire. Son petit concurrent, Yagg.com, souffre également.

Avec encore 600 000 euros de déficit en 2014 (pour 2,8 mil­lions d’eu­ros de chiffre d’af­faires), la société Com­mu­ni­ca­tion presse pub­li­ca­tion dif­fu­sion (CPPD), qui pub­lie Têtu, s’est déclarée en ces­sa­tion de paiement et a été placée en redresse­ment judi­ci­aire le 1er juin. Pre­mier respon­s­able du marasme, le canal de la dif­fu­sion qui con­tin­ue à s’ef­filocher. En 2014, le men­su­el a encore per­du près de 9%. Les ventes ont régressé à 31 000 exem­plaires en dépit d’une nou­velle for­mule moins “com­mu­nau­taire” réal­isée à l’été 2013, peu après le rachat du jour­nal à Pierre Bergé par Jean-Jacques Augi­er. Elles se situ­aient à plus de 40 000 exem­plaires deux ans plus tôt. La vente d’ex­em­plaires numériques au tra­vers de Tetu.com n’a aucune­ment pris le relais puisque le site Inter­net, gra­tu­it, reste entière­ment tourné vers la pub­lic­ité. Sec­ond axe de dif­fi­cultés : la pub­lic­ité, pré­cisé­ment. Représen­tant un tiers des recettes, cette dernière aurait chuté d’en­v­i­ron 10% l’an­née dernière. Augi­er cherche à présent un repre­neur d’i­ci qua­tre mois, faute de quoi, la CPPD sera liq­uidée. L’homme d’af­faires, qui a été tré­sori­er de la cam­pagne de François Hol­lande en 2012, avait pour­tant restruc­turé Têtu à la hache au moment de sa reprise. Les deux tiers des effec­tifs du men­su­el, soit 20 salariés sur une trentaine, avaient quit­té le jour­nal. Tous les con­trats four­nisseurs avaient été rené­go­ciés et une par­tie des fonc­tions du jour­nal avaient été sous-traitées.

Le malaise qui frappe Têtu illus­tre la dif­fi­culté des médias gay à trou­ver leur mod­èle économique dans un marché baissier. Ain­si, le pure play­er Yagg.com, un temps asso­cié à Têtu sur la par­tie numérique, a lui aus­si été en déficit en 2014. Le site, qui annonce 450 000 vis­i­teurs uniques men­su­elle­ment, tente désor­mais de trou­ver l’équili­bre grâce à l’abon­nement. Avec une par­tie de son con­tenu ren­du payant depuis début juin, Yagg.com espère séduire entre 2000 et 3000 abon­nés d’i­ci 2016. Le site, créé en 2008, compte, par ce biais, revenir à l’équili­bre dès cette année.

Le souhait, de plus en plus frap­pant, d’une inté­gra­tion de la com­mu­nauté homo­sex­uelle au sein du reste de la société est man­i­feste­ment un sérieux hand­i­cap pour la péren­nité de ses pro­pres sup­ports d’in­for­ma­tion.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Camille Vigogne Le Coat

PORTRAIT — C’est la petite jour­nal­iste libérale lib­er­taire qui monte. Dis­sim­u­lant der­rière un joli minois une volon­té de nuire à toutes les per­son­nal­ités de la droite non alignée, Camille Vigogne Le Coat se rêve en nou­velle Ari­ane Chemin sa con­sœur du Monde.

Laurent Joffrin

PORTRAIT — Lau­rent Jof­frin, de son vrai nom Lau­rent (André Marie Paul) Mouchard est né en juin 1952 à Vin­cennes. Sa car­rière se car­ac­térise par des allers et retours inces­sant entre Libéra­tion et Le Nou­v­el Obser­va­teur.

Nicolas Beytout

PORTRAIT — Groupe de Bilder­berg, Le Siè­cle, Medef, Com­mis­sion Tri­latérale, ami intime de Nico­las Sarkozy, petit-fils de l’ancienne pro­prié­taire des Échos, Nico­las Beytout est LE porte-voix de la pen­sée unique mon­di­al­iste dans les médias.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).