Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Books en redressement judiciaire, Augier en embuscade

2 octobre 2020

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Books en redressement judiciaire, Augier en embuscade

Books en redressement judiciaire, Augier en embuscade

Dans le but affiché de regrouper la presse culturelle à dominante littéraire, le tandem Jean-Jacques Augier-Stéphane Chabenat a racheté Le Nouveau Magazine Littéraire, rival historique de Lire, à Claude Perdriel. Les nouveaux patrons ont fusionné les deux rédactions pour créer un magazine unique sous le titre de Lire-Le Magazine littéraire. Le premier numéro du magazine est paru en juin 2020. Les deux associés pourraient s’intéresser à Books en grande difficulté.

Redressement judiciaire

La crise san­i­taire n’est pas favor­able aux pub­li­ca­tions de presse imprimée, fussent-elles de qual­ité comme la revue de recen­sions Books. Après une procé­dure de con­cil­i­a­tion pen­dant l’été la revue est placée fin sep­tem­bre 2020 en redresse­ment judi­ci­aire par le tri­bunal de com­merce de Paris.

Reprise après liquidation ?

Si le fon­da­teur Olivi­er Pos­tel-Vinay ne trou­ve pas rapi­de­ment un ou des repre­neurs, la liq­ui­da­tion judi­ci­aire sera pronon­cée. La revue revendique 3500 abon­nés et 2500 ventes en kiosques, ce chiffre ayant sans doute fon­du con­sid­érable­ment lors de la crise du Covid. Une reprise à la barre du tri­bunal de com­merce par les pro­prié­taires de Lire-Mag­a­zine Lit­téraire pour­rait faire sens en met­tant en com­mun nom­bre de fonc­tions tech­niques. Reste à savoir s’il restera une place pour le fon­da­teur dans ce type de reprise, où les anciens patrons ont sou­vent du mal à accepter de tomber sous l’autorité des nou­veaux qui veu­lent impos­er leur poli­tique édi­to­ri­ale.

Procès Ramzi Khiroun contre Ojim/Claude Chollet : la première audience a eu lieu

La première audience s’est déroulée le 7 octobre 2020 au nouveau Palais de Justice de Paris devant la 17ème chambre qui suit les délits de presse. Notre avocat Maître Benoît Derieux a choisi de plaider la nullité pour vice de forme. Si l’avocat de la partie adverse était présent, Monsieur Ramzi Khiroun ne s’est pas présenté. Compte-rendu dans notre article du 12 octobre.

Derniers portraits ajoutés

Éric Brunet

PORTRAIT — Né en juil­let 1964 à Chi­non (Indre et Loire) d’un père ingénieur à EDF et d’une mère compt­able, Éric Brunet est un chroniqueur, ani­ma­teur radio et essay­iste français con­nu pour son engage­ment à droite et son sou­tien incon­di­tion­nel à Nico­las Sarkozy.

Salhia Brakhlia

PORTRAIT — Sal­hia Brakhlia a apporté, avec suc­cès, les méth­odes con­tro­ver­sées du Petit Jour­nal sur BFMTV. Le mélange détonne.

Caroline Monnot

PORTRAIT — Car­o­line Mon­not est une jour­nal­iste aimant se représen­ter sur les réseaux soci­aux avec une tête d’autruche, libre à cha­cun d’en faire sa pro­pre inter­pré­ta­tion. Elle tra­vaille au jour­nal Le Monde depuis 25 ans, chef adjointe du ser­vice poli­tique, elle se con­cen­tre prin­ci­pale­ment sur les rad­i­cal­ités poli­tiques.

Tristan Mendès France

PORTRAIT — Petit-fils de Pierre Mendès France et neveu de Frantz Fanon, l’homme pense marcher dans les pas du pre­mier, pas peu fier d’avoir hérité d’un cos­tume trop grand pour lui.

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.