Accueil | Actualités | Médias | Bolloré met en examen Rue89 et Bastamag
Pub­lié le 6 août 2013 | Éti­quettes : , , , , ,

Bolloré met en examen Rue89 et Bastamag

Une plainte en diffamation du groupe Bolloré vise le site Bastamag. En cause, un dossier publié par Bastamag, une agence d’information « sur les luttes environnementales et sociales », à propos l’accaparement des terres en Afrique par les grands groupes.

Rue89, ayant simplement relayé le début du papier en octobre 2012 dans sa rubrique « Le meilleur du web », a également été mis en examen ce jeudi 1er août. Celle-ci vise aussi Julien Lusson, directeur de la publication de Bastamag, Ivan du Roy, rédacteur en chef du site, ainsi que deux autres journalistes de Bastamag, Agnès Rousseaux et Nadia Djebali. Le procès devrait avoir lieu dans plus d’un an.

Plusieurs blogs ayant relayé l’information devraient également être visés. « Le groupe Bolloré est coutumier des poursuites dès qu’il est mis en cause dans les médias, en particulier dans les dossiers qui concernent ses investissements en Afrique où il est très actif », relate Rue89 dans un communiqué.

[divider]

Infographie : Le Groupe Bolloré

Nouvelle infographie : le groupe Bolloré

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux