Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Bilderberg 2013 : le grand silence des médias français

14 juin 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Bilderberg 2013 : le grand silence des médias français

Bilderberg 2013 : le grand silence des médias français

Temps de lecture : 2 minutes

Outre de petits papiers discrets, et sans correspondant sur place, du Figaro ou encore du Nouvel Observateur, aucun média français n’a fait le déplacement à Watford pour couvrir le Bilderberg 2013.

Bilderberg 2013 : Le grand silence des médias français

Le Grove Hotel, où s’est déroulée la réu­nion de Bilder­berg cette année. DR

Seuls de petits médias en ligne comme Le Cer­cle des Volon­taires et Info-Libre.fr, qui révè­lent l’information, étaient présents dans « l’enclos » réservé aux jour­nal­istes. Mal­gré la présence, cette année, de François Fil­lon et de Valérie Pécresse à cette réu­nion ultra-privée entre puis­sants de ce monde, aucun médias français ne s’est déplacé. Le Figaro a bien fait un papi­er, évo­quant dans un réflexe pavlovien la fameuse « théorie du com­plot » (un peu comme si le Bilder­berg était un fan­tasme com­plo­tiste…) ; Le Nou­v­el Obs a aus­si mis son grain de sel pour dis­créditer d’avance tous ceux qui s’y intéresseraient de près, par­lant de « petit club » alors qu’il compte chaque année un grand nom­bre d’oligarques inter­na­tionaux de pre­mier rang.

Côté bri­tan­nique par con­tre, le Guardian, le Sun, le Finan­cial Times, The Inde­pen­dant, et le Dai­ly Tele­graph ont envoyé des jour­nal­istes sur place. Le jour­nal local en a même fait sa une… Il revient donc de s’interroger sur le silence des médias français, en ébul­li­tion lorsqu’une flopée de vedettes prend ses quartiers à Cannes mais ras­ant les murs quand l’élite poli­tique, économique et médi­a­tique se réu­nit dans le plus grand secret.

Crédit pho­to : DR Groove Hotel