Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Bilderberg 2013 : le grand silence des médias français

14 juin 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Bilderberg 2013 : le grand silence des médias français

Bilderberg 2013 : le grand silence des médias français

Outre de petits papiers discrets, et sans correspondant sur place, du Figaro ou encore du Nouvel Observateur, aucun média français n’a fait le déplacement à Watford pour couvrir le Bilderberg 2013.

Bilderberg 2013 : Le grand silence des médias français

Le Grove Hotel, où s’est déroulée la réu­nion de Bilder­berg cette année. DR

Seuls de petits médias en ligne comme Le Cer­cle des Volon­taires et Info-Libre.fr, qui révè­lent l’information, étaient présents dans « l’enclos » réservé aux jour­nal­istes. Mal­gré la présence, cette année, de François Fil­lon et de Valérie Pécresse à cette réu­nion ultra-privée entre puis­sants de ce monde, aucun médias français ne s’est déplacé. Le Figaro a bien fait un papi­er, évo­quant dans un réflexe pavlovien la fameuse « théorie du com­plot » (un peu comme si le Bilder­berg était un fan­tasme com­plo­tiste…) ; Le Nou­v­el Obs a aus­si mis son grain de sel pour dis­créditer d’avance tous ceux qui s’y intéresseraient de près, par­lant de « petit club » alors qu’il compte chaque année un grand nom­bre d’oligarques inter­na­tionaux de pre­mier rang.

Côté bri­tan­nique par con­tre, le Guardian, le Sun, le Finan­cial Times, The Inde­pen­dant, et le Dai­ly Tele­graph ont envoyé des jour­nal­istes sur place. Le jour­nal local en a même fait sa une… Il revient donc de s’interroger sur le silence des médias français, en ébul­li­tion lorsqu’une flopée de vedettes prend ses quartiers à Cannes mais ras­ant les murs quand l’élite poli­tique, économique et médi­a­tique se réu­nit dans le plus grand secret.

Crédit pho­to : DR Groove Hotel

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Procès Ramzi Khiroun contre Ojim/Claude Chollet : première audience le 7 octobre 2020

Claude Chollet et l’Observatoire du journalisme (OJIM) ont été mis en examen par le procureur de la République à la demande de Monsieur Ramzi Khiroun, ancien chauffeur et garde du corps de DSK et maintenant porte-parole du groupe Lagardère. La mise en examen porte sur le délit d’injures publiques, susceptible d’une amende de 12.000 € et de dommages et intérêts supplémentaires. La première audience a lieu le 7 octobre. Pour nous aider à nous défendre et à nous développer, rejoignez nos donateurs.

Derniers portraits ajoutés

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Alexandre Adler

PORTRAIT — Véri­ta­ble caméléon poli­tique, Alexan­dre Adler a été tour à tour com­mu­niste, social­iste puis néo-con­ser­va­teur, favor­able à la guerre en Afghanistan et en Irak, par­ti­san du oui au référen­dum sur la con­sti­tu­tion européenne et sou­tien de Nico­las Sarkozy en 2007.

Lucie Soullier

PORTRAIT — C’est la jour­nal­iste « spé­cial­iste de l’extrême droite » qui monte au Monde. Comme ses com­pères Tris­tan Berteloot (Libé), Ivanne Trip­pen­bach (L’Opinion) ou Camille Vigogne (L’Express), Lucie Soul­li­er ne sem­ble pas avoir de l’appétence pour son sujet, mais au con­traire, un dégoût qui peut con­fin­er à la haine.

Laure Adler

De sa thèse d’histoire sur le fémin­isme aux nom­breuses biogra­phies qu’elle a con­sacrées, tout au long de sa car­rière, à des grandes fig­ures féminines, Lau­re Adler n’aura cessé d’être fascinée par les glo­rieux des­tins de femmes et, à sa manière, en aura incar­né un.