Accueil | Actualités | Médias | BFMTV ne veut pas que LCI vienne troubler son monopole
Pub­lié le 1 septembre 2013 | Éti­quettes : , ,

BFMTV ne veut pas que LCI vienne troubler son monopole

Malgré ses bons résultats d’audience, BFMTV craint une arrivée de LCI sur la TNT gratuite.

C’est Alain Veill, le patron de NextRadioTV, qui a fait part mercredi de ses craintes. L'Assemblée nationale a adopté en juillet un amendement qui devrait permettre au CSA de donner son accord au passage d'une chaîne payante à la TNT gratuite. Celui-ci sera examiné par le Sénat dès son retour en octobre.

« Nous essaierons de convaincre les sénateurs de revenir sur cet amendement », a déclaré Alain Veill. Pour lui, « il n'y a pas place pour trois chaînes d'info gratuites en France : nous passerions d'un malade à trois moribonds ».

Malgré tout, BFMTV poursuit son ascension. Le chiffre d’affaires prévu pour cette année devrait être de 70 millions d’euros pour 14 millions de résultat – 10 l’année dernière. Sa part d’audience, elle, était de 2,2 % en juillet 2013 – contre 1,9% en juin et 1,8% en juillet 2012. Enfin, la chaîne va continuer son développement dans la 4G ainsi que dans les drones équipés de caméra.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This