Accueil | Actualités | Médias | BFM et le mariage gay
Pub­lié le 28 octobre 2012 | Éti­quettes : , , , , ,

BFM et le mariage gay

Alice Weil, journaliste à BFM TV (une chaîne du Groupe NextRadioTV que préside Alain Weil), ne s'en cache pas : elle souhaite réaliser un sujet de 26 minutes sur la question de l'homoparentalité pour le rendez-vous « 7 jours BFMTV » qui sera orienté de manière favorable. Sur la page Facebook du Centre LGBT de Nantes, elle a demandé à rencontrer « un couple (homosexuel, ndlr) voulant se marier » et « un couple avec un enfant ». L'objectif d'Alice Weil ? Non pas donner la parole aux deux parties (les pour et les contre) afin que le téléspectateur se fasse une opinion mais « montrer qu'il est important pour ces couples de se marier » et « montrer que c'est un couple comme les autres ».

Sur Facebook, le blogueur Koz ironise :

Bonjour, vous voulez un reportage qui aille bien dans le sens pré-déterminé ? Un reportage objectif et pas téléphoné du tout qui démontre comme tout va bien dans les familles [homoparentales] et comme les enfants y sont heureux ?

Eh bien il vous suffit, comme d’hab, de poser la conclusion avant de commencer à chercher, et de demander à un groupement militant de présélectionner les candidats au reportage qui, comme par magie, vous tiendront le discours bien rodé qui va bien.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This