Accueil | Actualités | Médias | Bettencourt : Marianne et Libé condamnés pour diffamation
Pub­lié le 5 septembre 2013 | Éti­quettes : , , , , ,

Bettencourt : Marianne et Libé condamnés pour diffamation

Accusés d’avoir diffamé, lors de l’affaire Bettencourt, l’ancien procureur de Nantes Philippe Courroye (photo), Marianne et Libération ont été condamnés pour diffamation, mardi 3 septembre, par le tribunal correctionnel de Lille.

Les deux journaux devront verser respectivement 8 000 et 10 000 euros de dommages et intérêts à M. Courroye et publier le jugement à leurs frais.

Du côté de Marianne, le directeur de la publication Maurice Szafran et le journaliste Laurent Neumann ont été condamnés respectivement à une amende de 3 000 et 1 500 euros avec sursis, pour un article publié en octobre 2011 dans l'hebdomadaire. Concernant Libération, Nicolas Demorand et le journaliste Renaud Lecadre ont été condamnés respectivement à une amende de 1 500 euros avec sursis et 3 000 euros pour un article publié en septembre 2011 dans le quotidien et sur son site internet.

« Ce délibéré marque la volonté du tribunal de Lille de sanctionner de manière parfaitement claire le manque de professionnalisme de certains journalistes, qui préféraient tremper leur plume dans le vitriol plutôt que de relater la vérité », a déclaré Olivier Baratelli, l’avocat de Philippe Courroye.

« M. Philippe Courroye voit son honneur de magistrat rétabli, voit par ses pairs consacrer le fait qu'il a mené des enquêtes préliminaires sérieuses dans les affaires Bettencourt et c'est une grande satisfaction après la campagne de calomnie qui avait été distillée à son égard », a-t-il conclu.

Crédit photo : capture d'écran vidéo Europe 1 via Youtube

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This