Accueil | Actualités | Médias | Bernard Guetta et plusieurs journalistes en position éligible sur la liste LaRem aux élections européennes

Bernard Guetta et plusieurs journalistes en position éligible sur la liste LaRem aux élections européennes

La République en Marche a publié les trente premiers (sur 79) candidats de sa liste pour les élections Européennes. Créditée de 20 à 25% des voix selon les sondages de fin mars 2019 elle pourrait envisager un minimum de 18 élus et un maximum de 22/23 selon les résultats du 26 mai 2019. Plusieurs journalistes figurent en position éligible, de la cinquième à la dix huitième place.

  1. Catherine Chabaud, navigatrice et journaliste (Pays de la Loire).
  1. Bernard Guetta, spécialiste de géopolitique internationale (Ile-de-France).
  1. Stéphane Bijoux, directeur des rédactions des télés Outre-mer chez France Télévision (Réunion).
  1. Laurence Farreng, directrice de communication à Pau (Nouvelle-Aquitaine).
  1. Pascal Durand, député européen (Île-de-France) et ancien journaliste

Le cas de Bernard Guetta (voir notre dossier) est significatif.

Reprenons l’introduction de notre papier de 2015 :

« Bernard Guetta, né en 1951, trotskiste de jeunesse, exerce le métier de journaliste depuis le début des années 1970 et son entrée à Libération. Passé par le quotidien Le Monde (où il sera correspondant à Varsovie puis à Gdansk), il passe ensuite quatre ans à Washington dans le début des années 1980 puis deux années à Moscou à la fin de cette même décennie. Il a été rédacteur en chef de L'Expansion, du Nouvel Observateur et éditorialiste à L'Express pour ce qui concerne la presse française. Il est engagé à France Inter en 1991, notamment par le biais d'une chronique géopolitique matinale. Membre des « Young Leaders » depuis 1981, il est aujourd'hui un des éditorialistes les plus écoutés de France, puisque sa chronique est suivie chaque matin sur France Inter par environ 1.8 million auditeurs. »

Bernard Guetta est depuis toujours un militant journaliste plus qu’un simple journaliste. Comme il l’a déclaré après l’annonce de sa candidature, « En trente ans, je n’ai jamais prétendu au micro de France Inter comme dans mes papier de presse écrite, être neutre ». Et il ajoute « Je compte bien rester journaliste ». Sic.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This