Accueil | Actualités | Médias | Axel Springer se désengage des médias
Pub­lié le 26 juillet 2013 | Éti­quettes : , , , ,

Axel Springer se désengage des médias

Le groupe de presse allemand vend ses journaux régionaux et ses magazines afin de se recentrer sur le numérique.

Le groupe de presse allemand Axel Springer a annoncé jeudi qu’il allait vendre pour près d’un milliard d’euros de journaux et magazines en Allemagne. Éditeur du quotidien le plus lu d’Europe, le tabloïd Bild, le groupe a multiplié ces derniers temps le rachat de sites internet et entend à présent se concentrer sur cette activité.

Il vend ainsi le Berliner Morgenpost, le Hamburger Abendblatt, des journaux de petites annonces, cinq magazines télé et deux magazines féminins pour une valeur totale de 920 millions d’euros au groupe d’édition Funke Mediengruppe (ex Was Mediengruppe) qui publie déjà de nombreux journaux régionaux et des magazines grand public.

Les deux groupes ont décidé de créer en parallèle deux entreprises publicitaires et de distribution, contrôlées majoritairement par Axel Springer. Les deux groupes se répartissent ainsi le marché selon une stratégie qualifiée de « complémentaire » par la direction de Axel Springer. Funke Mediengruppe éditera les journaux régionaux et magazines en version papier et numérique, tandis qu’Axel Springer se concentrera sur Internet, ainsi que sur son titre phare, Bild.

La Bourse de Francfort a bien accueilli cette transaction puisque l’action d’Axel Springer a augmenté de 6,18% à l’annonce de la vente.

Crédit photo : capture d'écran site www.axelspringer.de

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.