Accueil | Actualités | Médias | Manif de Bruxelles « perturbée par l’extrême-droite » : BFMTV pris la main dans le sac
Pub­lié le 29 mars 2016 | Éti­quettes : , , ,

Manif de Bruxelles « perturbée par l’extrême-droite » : BFMTV pris la main dans le sac

Le dimanche 27 mars avait lieu place de la Bourse à Bruxelles une manifestation en l’honneur des victimes des attentats terroristes, malgré l’avis défavorable du bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur, qui avait déconseillé aux participants de s’y rendre étant donné le risque élevé d’attentat islamiste.

Ce moment qui devait être un rassemblement en l’honneur des victimes s’est vite transformé en une ode au multiculturalisme avec des slogans habituels tels que : « nous sommes tous des enfants d’immigrés » dont on peut se demander ce qu’ils avaient à faire dans un rassemblement d’hommage.

C’est alors que 600 manifestants belges, probablement hooligans, se sont invités dans la manifestation pour crier « On est chez nous ! » et dénoncer la mascarade en cours. Les médias les ont immédiatement qualifiés de militants d’extrême-droite, pour la simple raison qu’ils affirmaient l’identité de la Belgique et dénonçaient l’islamisation massive de certains territoires belges.

Un comédien d'extrême-gauche pour jouer la scène du témoin indigné

Le Petit Journal de Canal+ a employé le même homme, comédien de son métier.

Cliquez pour zoomer

Cela a évidement été le cas d'i>Télé mais aussi de BFMTV qui a passé en boucle le témoignage d’un homme décrivant ces manifestants comme des « fachos ».

La chaine d’info en continu a malheureusement « oublié » de préciser dans son bandeau que ce fameux témoin, Axel Farkas, est un activiste… de la Ligue communiste révolutionnaire et comédien de son métier. Une information qui aurait pourtant intéressé les téléspectateurs et semble-t-il assez gênante pour le principal intéressé qui a basculé son compte Twitter en mode privé.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This