Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Assises du journalisme de Tours, maltraitance médiatique des quartiers populaires : clichés et clichés au carré
Publié le 

24 mars 2018

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Assises du journalisme de Tours, maltraitance médiatique des quartiers populaires : clichés et clichés au carré

Assises du journalisme de Tours, maltraitance médiatique des quartiers populaires : clichés et clichés au carré

Une table ronde animée par John Paul Lepers (La TéléLibre) réunissait cinq personnalités le jeudi 15 mars 2018 autour du thème rebattu des « clichés et réalités des quartiers populaires », quartiers maltraités par les médias. Elle succédait à un autre atelier tenu un peu avant sur « informer sur les banlieues en Europe » à laquelle notre envoyé spécial n’a pu assister. Compte rendu du deuxième événement.

Les participants

Avec Ari­ane Chemin du Monde qui relatait son expéri­ence à Trappes, Elodie Hervé jeune jour­nal­iste, Fabi­enne Keller ex maire de Stras­bourg et ex LR, Edouard Zam­beaux ex France Inter et doc­u­men­tal­iste, le pan­el était com­plété par le vol annuel aux Assis­es du canard Bondy Blog représen­té par sa direc­trice, Nas­sira El Moad­dem.

Les méchants

Les médias sont glob­ale­ment coupables et doivent accepter a min­i­ma une « respon­s­abil­ité partagée » (Lep­ers). « Il n’y a pas assez de diver­sité dans les recrute­ments dans les rédac­tions » (El Moad­dem). Edouard Zam­beaux, plus mesuré, récuse une dichotomie trop facile : à la fois trop de « la ban­lieue est dan­gereuse » et de « la ban­lieue est mer­veilleuse ». Pour Ari­ane Chemin « cha­cun plaque ses fan­tasmes » et elle ne voit pas pourquoi engager des fixeurs pour enquêter sur les ban­lieues (sous enten­du : ban­lieues de l’immigration). Pire, cer­tains voient une cor­réla­tion entre immi­gra­tion et délin­quance « alors qu’il n’y en a aucune » ajoute John Paul Lep­ers (sic).

Les remèdes

Fabi­enne Keller a été recasée par le macro­nisme comme vice-prési­dente du « Con­seil nation­al des villes » et tra­vaille avec le CSA sur une « éval­u­a­tion annuelle des mesures en faveur des quartiers ». Avec le sou­tien de l’ex Datar pour « pro­gress­er dans une meilleure prise en compte des quartiers ». Le Bondy Blog, par­fois organ­isa­teur de safaris de min­istres, organ­ise aus­si une école pré­para­toire qui per­met à 85% des élèves d’intégrer une école de jour­nal­isme. La mignonne Élodie – en rési­dence à l’école de jour­nal­isme de Tours – « forme les ban­lieues sur les vio­lences poli­cières ». Et rap­pelons le bien : il n’y a « pas d’équipements publics, pas d’activités » dans les ban­lieues (NB les travaux de Christophe Guil­ly ont démon­tré le con­traire, mais pas­sons).

Échapper au réel

Alors qu’Ariane Chemin se « passe de fixeurs », un par­tic­i­pant souligne que « A Mar­seille il faut faire atten­tion aux entrées d’immeubles » et un autre que, des fois « les médecins ne veu­lent plus y aller et les jour­nal­istes reçoivent des cail­loux » « par­fois bien mérités » (sic, c’est nous qui soulignons). On pour­rait rap­pel­er l’expérience de Bernard de la Vil­lardière à Sevran ce qui lui a valu quelques soucis avec la bien-pen­sance.

Cette table ronde – présente sous des formes divers­es à cha­cune des Assis­es du jour­nal­isme, est une sorte de mantra. Une vision cul­pa­bil­isée devient cul­pa­bil­isatrice. Il faut « décon­stru­ire une image néga­tive » et « per­me­t­tre l’émergence d’un réc­it ». Surtout il faut oubli­er la réal­ité, con­forter l’ordre moral, rester entre soi, sans con­tra­dicteurs, ce qui per­me­t­tra de faire l’an prochain une autre table ronde – la même avec d’autres par­tic­i­pants et un titre un peu mod­i­fié – Évi­tons le choc du réel, il est par­fois rude.

Crédit pho­to : Wikimé­dia (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision