Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Assange : suite du procès et nouvelles accusations américaines

17 septembre 2020

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Assange : suite du procès et nouvelles accusations américaines

Assange : suite du procès et nouvelles accusations américaines

Accueil | Veille médias | Assange : suite du procès et nouvelles accusations américaines

Assange : suite du procès et nouvelles accusations américaines

17 septembre 2020

Nous vous informons régulièrement des déroulés du procès Assange. Julian Assange, très affaibli, se repose largement sur ses avocats au milieu de nouvelles accusations américaines.

Changement de lieu

Le lun­di 7 sep­tem­bre 2020, les audi­tions ont été trans­férées de la prison de haute sécu­rité de Bel­marsh à l’Old Bai­ley, la Haute Cour crim­inelle de Lon­dres, non loin de la cathé­drale Saint Paul.

Con­traire­ment aux audi­ences de Bel­marsh un plus grand nom­bre de jour­nal­istes était admis dans la salle et un sys­tème de visio­con­férence était organ­isé dans une salle annexe. A l’inverse les ONG et les organ­i­sa­tions inter­na­tionales n’ont pas été admis­es ni dans la salle prin­ci­pale ni dans la salle annexe, leur demande fût rejetée par la juge Vanes­sa Baraitser.

Nouvelles accusations américaines

Au moins de juin et au dernier moment la par­tie améri­caine de l’accusation a pro­duit 18 nou­velles accu­sa­tions inclu­ant entre autres un mécan­isme de « con­spir­a­tion de hack­ers » menés par Assange dans le cadre de Wik­ileaks. Ces accu­sa­tions ont été intro­duites à la dernière minute empêchant la défense d’avoir le temps matériel pour y répondre.

Les avo­cats d’Assange ont ten­té de mon­ter un dossier de réponse qui a été rejeté pour être arrivé 48h hors délais. Leur demande de pour­voi à jan­vi­er 2021 pour mieux pré­par­er leurs argu­ments a été égale­ment rejetée par la juge.

Un cer­tain nom­bre de témoins de la défense ont été enten­dus ou bien leurs témoignages lus. Par­mi ceux-ci, plusieurs uni­ver­si­taires ont insisté sur l’aspect pure­ment poli­tique des accu­sa­tions con­tre Assange (Mark Feld­man de l’université de Mary­land, Paul Rodgers de l’université de Brad­ford). D’autres ont insisté sur le fait qu’une con­damna­tion d’Assange serait une con­damna­tion du jour­nal­isme et un encour­age­ment pour men­er une « guerre con­tre le jour­nal­isme ». Un argu­ment déjà util­isé aupar­a­vant. D’autres témoins seront enten­dus à par­tir du 14 sep­tem­bre, jour de reprise du procès.

Voir le por­trait de Julian Assange.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés