Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Arthur attaque Patrick Cohen en diffamation
Publié le 

12 février 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Arthur attaque Patrick Cohen en diffamation

Arthur attaque Patrick Cohen en diffamation

Accusé d’exil fiscal et de trafic d’influence par Patrick Cohen, l’animateur Arthur a décidé de poursuivre le journaliste en diffamation.

Lun­di dernier dans sa chronique mati­nale sur France Inter, Patrick Cohen iro­ni­sait sur le rachat d’une par­tie du cap­i­tal de la société Coy­ote, qui com­mer­cialise des aver­tis­seurs de radars, par ses deux fon­da­teurs. Dans l’af­faire, deux des action­naires prin­ci­paux, dont Arthur, ont réal­isé une belle plus-val­ue. Sur 4 mil­lions d’eu­ros investis, l’an­i­ma­teur de TF1 repar­ti­ra avec 12 mil­lions.

Soit 8 mil­lions d’eu­ros pour ser­vice ren­dus ? En effet, selon Patrick Cohen, Arthur aurait mené un lob­by­ing auprès de Nico­las Sarkozy pour que le gou­verne­ment Fil­lon renonce à faire inter­dire les aver­tis­seurs de radars. « Je croy­ais que c’é­tait inter­dit depuis 2011 les aver­tis­seurs de radars ? Oui mais non, les boitiers ne sig­na­lent plus les radars mais ‘les zones de dan­ger’ ce qui revient au même », a iro­nisé le jour­nal­iste sur France Inter.

Et d’en remet­tre une couche : « Et ces 8 mil­lions de plus-val­ue, ça fait com­bi­en dans les caiss­es de l’État ? Bah ça fait 0 puisqu’Arthur a logé sa hold­ing au Lux­em­bourg (…) où les plus-val­ues de ce genre ne sont pas imposées du tout ». À la fin de son bil­let, Patrick Cohen con­clut : « Voilà, c’é­tait notre con­tri­bu­tion au débat sur la néces­saire, l’indis­pens­able urgence de ren­forcer l’en­seigne­ment moral et civique et de trans­met­tre les valeurs de la République auprès des ani­ma­teurs télé et des rési­dents belges. »

Me Olivi­er Par­do, avo­cat de l’an­i­ma­teur dont l’ex­il fis­cal en Bel­gique avait déjà fait polémique en juin 2014, a estimé que « Patrick Cohen a tenu des pro­pos grave­ment diffam­a­toires, l’ac­cu­sant fausse­ment d’é­va­sion fis­cale et de traf­ic d’in­flu­ence ce qui con­stitue des dél­its ». « Se présen­tant comme un parangon de ver­tu répub­li­caine, Mon­sieur Cohen n’a pas pris un instant le soin de véri­fi­er les infor­ma­tions ou ten­té de con­tac­ter Arthur, ce qui est la base de déon­tolo­gie des jour­nal­istes », a fustigé l’av­o­cat.

Crédit pho­to : Siren-Com via Wikimé­dia (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Emmanuel Goldstein

PORTRAIT — Il n’est ni jour­nal­iste, ni directeur de jour­nal, ni même mag­nat de la presse et pour­tant il exerce une influ­ence con­sid­érable sur les médias, directe et indi­recte. Por­trait d’un homme de réseau.

Audrey Crespo-Mara

PORTRAIT — Aupar­a­vant jour­nal­iste de sec­onde main, Audrey Cre­spo-Mara est dev­enue pro­gres­sive­ment, par la force des choses, une « femme de », celle de Thier­ry Ardis­son, avant de touch­er le grand pub­lic en devenant le jok­er de Claire Chaz­al aux jour­naux du week-end sur TF1.

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision