Accueil | Actualités | Médias | Ardoise de 400 000 euros pour France 2 après l’annulation de DPDA
Pub­lié le 28 octobre 2015 | Éti­quettes : , , ,

Ardoise de 400 000 euros pour France 2 après l’annulation de DPDA

Selon Le Figaro, l'annulation de l'émission « Des paroles et des actes » la semaine dernière aura coûté à France 2 la somme de 400 000 euros.

Après que David Pujadas ait, sous la pression de certains politiques, changé les règles du débat à la dernière minute, Marine Le Pen avait en effet annulé sa participation au programme, ce qui avait contraint la chaîne à l'annuler purement et simplement.

Ainsi, bien que les recettes publicitaires n'aient pas été impactées (la pub après 20 heures est interdite sur le service public), la défection de la présidente du Front National va coûter 400 000 euros au service public.

La raison est simple : si l'émission est produite en interne, le tournage s'effectue dans un studio privé de la Plaine Saint-Denis, et une partie du matériel doit être louée. Ajoutez à cela la somme déboursée pour diffuser, en lieu et place de l'émission, un programme de substitution, et la facture s'avère assez salée.

« En tant qu'élue, Marine Le Pen porte une responsabilité. Le groupe audiovisuel étant financé majoritairement par le produit de la redevance, sa défection revient à jeter les deniers publics par la fenêtre », note Le Figaro, rejetant ainsi la faute sur la présidente frontiste, accusée d'avoir fait un « faux pas », alors que la responsabilité de David Pujadas et de France Télévisions est tout aussi marquée...

Crédit photo : Marian Weyo / Shutterstock.com

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This