Accueil | Actualités | Médias | Aphatie se recycle avec un édito « non politique »
Pub­lié le 26 août 2013 | Éti­quettes : , , ,

Aphatie se recycle avec un édito « non politique »

Après Alain Duhamel qui, « écœuré » par la politique et notamment les affaires Strauss-Kahn et Cahuzac, a stoppé son édito matinal sur RTL, c’est au tour de Jean-Michel Aphatie de s’écarter du commentaire politique.

Ce dernier, qui continuera à mener l’interview de 7h50, signera chaque matin un édito intitulé « C’est juste mon avis » et diffusé à 6h50. Particularité : celui-ci ne traitera pas de politique. On ne savait pourtant pas Jean-Michel Aphatie capable de parler d’autre chose… Ses torts dans l’affaire Cahuzac et le traitement de Mediapart l’auraient-ils également « écœuré » de la politique ?

Quoi qu’il en soit, la tranche matinale de RTL qui regroupait l’édito de Duhamel et l’entretien d’Aphatie représentait un pic d’audience de 2 millions d’auditeurs, le plus gros pic toutes horaires et toutes radios confondues.

Voir également notre portrait de Jean-Michel Aphatie

Crédit photo : capture d’écran vidéo Le Républicain Lorrain via Youtube

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

0% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 0€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux