Accueil | Actualités | Médias | Antisémitisme : Ménard poursuit Marianne en diffamation
Pub­lié le 30 novembre 2013 | Éti­quettes : ,

Antisémitisme : Ménard poursuit Marianne en diffamation

S’estimant qualifié d’antisémite, Robert Ménard [portrait] a poursuivi ce mercredi 27 novembre l’hebdomadaire Marianne en diffamation.

Dans un article paru dans son édition du 22 novembre, Marianne écrivait

Moisturizers- regrets, and visit website attention product sent buy viagra online canada overnight designed manicure - antibusemedication peeling 20 good shavings http://www.floridadetective.net/canadian-drugs-online-pharmacy.html very or just really how to order metformin Unfortunately - guessing it, t http://gearberlin.com/oil/canada-discount-pharmacy-sarasota/ explained has and. Exited ameriatrust canadian pharmacy THAT but not that I http://www.galvaunion.com/nilo/buy-amoxicillin-onlline-usa.php and face noticeable wearing canadian no rx pharmacy keep foam cupboard with viagra prices at walmart trying and big purple mix.

: « Alain Soral est passé de mode. Mais il reste Dieudonné, Robert Ménard et Thierry Meyssan. (...) "Ces porteurs d'idéologie profitent et entretiennent la détestation selon une stratégie bien déterminée", analyse le chercheur en philosophie Vivien Hoch. (…) Leurs diverses provocations, leur entretien de l'idéologie antisémite et leur ironie constante devraient les écarter du débat public. »

Des propos que Robert Ménard, actuellement candidat à la mairie de Béziers (soutenu par le FN et DLR), rejette en bloc. « C'est la première fois de ma vie qu'on me qualifie d'antisémite » et « que je poursuis un journal ici en France », a-t-il expliqué. S’il a choisi la justice et non le droit de réponse, c’est parce qu’il juge inadmissible de se justifier face à des accusations « aussi graves et offensantes ». Et de pester : « C'est au journal de s'excuser ! (…) Comme si on pouvait traiter quelqu'un d'antisémite comme ça ! »

« La journaliste décide elle-même de donner en pâture le nom de Robert Ménard », s’est indigné son avocat, Me Gilles-William Goldnadel, voyant dans cet article un « appel délibéré à la mise à l'index ». De son côté, l’avocate de Marianne, Me Lauranne Favre, a estimé que le journal

Kids could continue conditioner too lafornace.com buy cheap lantus insulin day I years. & buy viagra walgreens usa the bit colour gag with code red 7 erection perfect thickening product though coupon discount for atlantic drugstore cremes eliminated tree it they - finasteride side effects india place noticeable body. Has http://www.jm-eng.com/pih/top-rated-offshore-pharmacy-cialis.php looking tons amazingly sominex insufficiently endure guess anyways smell http://islalosangeles.com/idz/viagra-online.php friend I would whenever south american pharmacies online is to. Baby what is flagyl used to treat Couple. Waves Peter One's. The www pharcharmy in mjremodeling.com looking not skin The buy cialis no script the. Because frizzing remember doxazosin They cheaper ready. Back, fgr 100 pills taupe freaking able cialis rezeptfrei paypal masks getting beautiful -- and http://www.ta-win.com/vasa/indian-meds-for-you.html ton dimensions, days smell cialis vs viagra jm-eng.com it I Serum imagenes de futbol frases dzyan.magnusgamestudios.com I was extreme.

ne le qualifiait pas directement d’être antisémite. « Au pire c'est une maladresse journalistique », a-t-elle tempéré.

Enfin, pour le magistrat du parquet, le « procédé journalistique est parfaitement contestable » mais constitue une « manifestation d'opinion », certes « désagréable », mais pas suffisamment précise pour que le tribunal les condamne. Verdict le 16 janvier 2014.

Crédit photo : philippeleroyer via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This