Accueil | Actualités | Médias | Altice rachète Télé Lyon Métropole et en fait une version lyonnaise de BFM
Pub­lié le 25 octobre 2018 | Éti­quettes : , , , , , , ,

Altice rachète Télé Lyon Métropole et en fait une version lyonnaise de BFM

Dans le fief de Gérard Collomb, les élections municipales se préparent. Le groupe Altice (SFR, BFM et RMC, Libération, L’Express), pourtant très endetté et qui vend tout ce qu’il peut, a racheté la télé locale TLM à Lyon pour en faire une antenne locale de BFM.

TLM, une antenne de province pionnière

Télé Lyon Métropole (TLM) est la plus ancienne des chaînes télévision locales. BFM veut en faire une copie à l’échelle lyonnaise de BFM Paris lancée en 2016, avec une rédaction séparée implantée dans la capitale des Gaules.

Et une histoire mouvementée

Le montant de l’acquisition n’a pas été rendu public.. La chaîne, bénéficiaire depuis quatre ans, a changé plusieurs fois de propriétaire depuis 1988 : lancée par Roger Caille qui en est débarqué peu après son lancement car un de ses collaborateurs détourne un reportage à des fins politiques, elle a appartenu à André Campana, le patron de TV8 Montblanc à partir de 1993, à la générale d’images d’Étienne Mallet qui la reprend à la barre du tribunal de commerce de Lyon fin 1993, au groupe Socpresse (groupe Hersant), actionnaire du quotidien lyonnais Le Progrès, de 2001 à 2006, à EBRA (Est Médias et le Crédit Mutuel) qui rachète le pôle Rhônes-Alpes de la SocPresse, au directeur général Jean-Pierre Vacher soutenu par 14 patrons lyonnais depuis 2010, et s’est redressée après une procédure de sauvegarde lancée en 2012.

Avec une influence régionale

A cette occasion, des liens renforcés ont été tissés avec TéléGrenobleIsère et l’équilibre a été atteint en 2015, pour la première fois de son histoire – 20 millions d’euros de pertes ont été accumulées depuis sa création. Entretemps, l’agence de communication lyonnaise Acti est entrée au capital en 2012 – un capital de 2 millions d’euros qui appartient aujourd’hui à une quinzaine d’entrepreneurs et d’entreprises de Lyon : Jacques Gaillard, Roland Tchenio, Evolem (Bruno Rousset), Institut Mérieux, Bernard Doise, Philippe Fau, Tony Parker, Marion Bartoli, Auctarium (Laurent Constantin), Entreprendre pour Humaniser la Dépendance (Bernard Devert), VDI Group, Orapi, Régis Pelen, SFIP/SFG, Christian Barqui, Ekno (Jean-Marc Atlan), Jean-Pierre Vacher. Un nouveau site internet a été lancé en 2015.

TLM est diffusée sur le canal 30 de la TNT en région lyonnaise et depuis juin 2016 est aussi accessible dans le nord de l’Isère, sur un bassin total de 2 millions d’habitants. Elle revendique une audience de 600.000 personnes par mois – contre 147.200 en 2007, dont un tiers a moins de 35 ans, et s’affirme comme la première télé locale sur Twitter et Instagram. La nouvelle chaîne devrait démarrer durant le premier trimestre 2019 – juste avant les élections européennes, un hasard heureux.

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux