Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Al Jazeera censure puis republie un article sur Israël

23 mai 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Al Jazeera censure puis republie un article sur Israël

Al Jazeera censure puis republie un article sur Israël

Certains jugent Al Jazeera complaisante à l’égard d’Israël, d’autres l’estiment au contraire très critique envers ce dernier. Au final, la chaîne qatarie a du mal à se positionner clairement.

L’illustration a été faite tout récem­ment. Un arti­cle rédigé par un pro­fesseur d’origine pales­tini­enne, asso­cié à l’université améri­caine de Colum­bia, Joseph Mas­sad, a été cen­suré puis repub­lié trois jours plus tard accom­pa­g­né de minces expli­ca­tions. Ce dernier arguait qu’Israël avait besoin de l’antisémitisme pour se légitimer et se posi­tion­nait con­tre le régime sion­iste.

Sa pub­li­ca­tion a entrainé un flot de protes­ta­tions par­mi les défenseurs de l’État hébreux ; son retrait a enflam­mé les anti­sion­istes, cri­ant à la cen­sure. Finale­ment, sa remise en ligne a été pub­liée avec un com­men­taire, pré­cisant seule­ment que le papi­er « [avait] sus­cité de nom­breuses ques­tions ».

Et celui-ci d’ajouter : « Nous auri­ons du mieux gér­er cette affaire, et nous en avons tiré les leçons qui nous per­me­t­tront de main­tenir le plus haut niveau d’intégrité jour­nal­is­tique […] Al Jazeera ne se soumet pas aux pres­sions, quelles que soient les cir­con­stances, et notre his­toire est pleine d’exemples de cir­con­stances où, con­fron­tés à des choix dif­fi­ciles, nous n’avons pas cédé. C’est le secret de notre réus­site. »

Un blog, Elec­tron­ic Intifa­da, s’est inter­rogé sur ce com­porte­ment : « La volte-face fait suite à des cri­tiques crois­santes à l’intérieur comme à l’extérieur d’Al Jazeera à pro­pos du retrait de l’article, et des craintes que cela sus­cite quant à l’indépendance édi­to­ri­ale et la lib­erté d’expression alors que la chaîne qatarie s’apprête à lancer sa chaîne aux États-Unis. »

Enfin, comme le con­clut Pierre Has­ki sur Rue89, « dans cette affaire, Al Jazeera a réus­si à irrit­er tout le monde, pro et anti-Israël, aus­si bien que ses pro­pres jour­nal­istes inqui­ets de voir un arti­cle retiré sans un mot, et remis sans expli­ca­tions claires, et bien sûr l’auteur de l’article, un Pales­tinien né en Jor­danie qui enseigne la pen­sée arabe à Colum­bia. »

Dessin : © Mila­dy de Win­ter pour l’O­jim

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Abel Mestre

PORTRAIT — Faut-il class­er Abel Mestre dans la caté­gorie jour­nal­iste ? Abel Mestre con­stitue à lui seul un fourre-tout de l’extrême extrême-gauche, allant du stal­in­isme à l’anarchisme en pas­sant par le trot­skisme expéri­men­tal et l’action de rue.

Sophia Aram

PORTRAIT — Issue d’une famille d’o­rig­ine maro­caine, Sophia Aram est née à Ris-Orangis (Essonne) le 29 juin 1973. Sophia Aram s’ini­tie à l’art de l’im­pro­vi­sa­tion dans les étab­lisse­ments sco­laires de Trappes puis au sein de la com­pag­nie « Déclic Théâtre », où elle côtoie Jamel Deb­bouze.

Christophe Ono-dit-Biot

PORTRAIT — Né en jan­vi­er 1975 au Havre, Christophe Ono-dit-Biot a fait Hypokhâgne et Khâgne au lycée Jan­son-de-Sail­ly, à Paris, puis un DEA de Lit­téra­ture com­parée sur les écrivains fin de siè­cle « déca­den­tistes ». Il est agrégé de let­tres mod­ernes (2000).

Ali Baddou

PORTRAIT — Ali Bad­dou n’est pas seule­ment présen­ta­teur-jour­nal­iste et pro­fesseur de philoso­phie poli­tique à Sci­ences-Po. Ce mem­bre de l’hyperclasse mon­di­ale est avant tout au cœur des réseaux de pou­voir maro­cains, français (mit­ter­ran­di­ens et social­istes) et médi­a­tiques.

Johan Hufnagel

PORTRAIT — Bien qu’il n’ait, pour un jour­nal­iste, pas écrit grand chose, Johan Huf­nagel n’en est pas moins par­venu à se hiss­er aux postes clés des médias où il a posé ses valis­es. Il n’y a là rien d’é­ton­nant : son secteur d’ac­tiv­ité n’est ni l’in­ves­ti­ga­tion, ni même la sim­ple rédac­tion, mais le numérique.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision