Accueil | Actualités | Médias | Al-Jazeera attaque les autorités égyptiennes en justice
Pub­lié le 18 septembre 2013 | Éti­quettes :

Al-Jazeera attaque les autorités égyptiennes en justice

La chaîne Al-Jazeera a annoncé jeudi dernier à Londres, par la voix de ses avocats, avoir lancé une procédure judiciaire contre les autorités égyptiennes devant les cours de justice internationales et l’ONU.

Motif ? « Harcèlement ». Depuis le renversement du président islamiste Mohamed Morsi et la couverture, jugée partiale, des manifestations de protestation, la chaîne qatarie se dit victime de persécution : menaces, ondes brouillées, journalistes mis en prison.

Selon Al-Jazeera, un « grand nombre » de ses journalistes ont en effet été placés en détention « sans motif, pour de faux motifs ou pour des raisons politiques ». Celle-ci a donc fait appel au cabinet de Carter-Ruck, spécialiste du droit international, pour attaquer les autorités égyptiennes. « Al-Jazeera ne peut tolérer cette situation », a communiqué la chaîne.

Crédit photo : capture d'écran site aljazeera.com/indepth/spotlight/egypt/

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux