Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Al-Jazeera à la conquête des États-Unis

23 août 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Al-Jazeera à la conquête des États-Unis

Al-Jazeera à la conquête des États-Unis

23 août 2013

Temps de lecture : 2 minutes

Depuis mardi 20 août, 40 millions de foyers américains reçoivent la nouvelle chaîne qatarie Al-Jazeera qui dispose désormais de 12 bureaux et de 400 journalistes dans le pays.

Un défi : révo­lu­tion­ner le jour­nal­isme et, surtout, vain­cre les réti­cences du pub­lic améri­cain avec 14 heures de direct par jour. Une tâche qui ne sera pas aisée face aux géants du domaine que sont Fox News, MSNBC et CNN. « Nous savons que les Améri­cains veu­lent une cou­ver­ture en pro­fondeur des sujets d’ac­tu­al­ité qui comptent pour eux », a expliqué Ehab Al Shi­habi, directeur général par intérim d’Al-Jazeera Amer­i­ca. « Ils veu­lent plus de reportages impar­ti­aux et moins de pris­es de posi­tion, c’est exacte­ment ce que fait Al-Jazeera », pour­suit-il.

Pour Le Monde, mal­gré ses pétrodol­lars, Al-Jazeera Amer­i­ca doit « con­va­in­cre les câblo-opéra­teurs de pro­longer les accords de dif­fu­sion lorsqu’ils arriveront à échéance », rap­pelant que Time Warn­er Cable « avait décidé de sus­pendre la dif­fu­sion de Cur­rent TV [chaîne racheté par Al-Jazeera pour s’implanter aux Etats-Unis]… quelques heures à peine après son rachat ». Les qataris vont devoir égale­ment séduire les annon­ceurs pub­lic­i­taires, très réti­cents à associ­er leur nom à une chaîne aus­si con­tro­ver­sée. En effet, tou­jours selon Le Monde, « des études internes mon­trent que 75% des per­son­nes n’ayant jamais regardé les pro­grammes de la chaîne en ont une vision néga­tive ». « Les États-Unis sont-ils prêts pour Al-Jazeera ? » titrait d’ailleurs USA Today le 11 août dernier.

Le prin­ci­pal obsta­cle sera donc bien le pub­lic et l’image qu’il a de la chaîne. Aux yeux de nom­breux Améri­cains, elle est en effet celle qui a dif­fusé les vidéos de Ben Laden durant la guerre d’Afghanistan. « Al-Jazeera a déjà joué un rôle dans la rad­i­cal­i­sa­tion de musul­mans à l’é­tranger en vue de trans­former les Améri­cains en cibles de ter­ror­istes », a accusé Cliff Kin­caid, directeur du lob­by Accu­ra­cy in Media. Mais Ehab Al Shi­habi veut se laiss­er du temps : « Nous investis­sons actuelle­ment mas­sive­ment en pub­lic­ités et en stratégie de mar­que (…) Je suis sûr qu’en peu de temps Al-Jazeera va devenir populaire. »

À grands coups de per­son­nal­ités pop­u­laires et de pub­lic­ité, Al-Jazeera compte frap­per très fort. Après le rachat de Cur­rent TV en jan­vi­er dernier, la chaîne financée par le fond sou­verain du Qatar éveille les craintes devant son appétit ; cer­tains craig­nent déjà que celle-ci ne devi­enne le plus grand groupe audio­vi­suel du monde.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés