Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Affaire Méric : Vallaud-Belkacem fait la leçon aux médias

11 juin 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Affaire Méric : Vallaud-Belkacem fait la leçon aux médias

Affaire Méric : Vallaud-Belkacem fait la leçon aux médias

11 juin 2013

Temps de lecture : < 1 minute

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Nous avons besoin de 10.000 € pour boucler la fin de l’année. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €.

Sur i>Télé, Najat Vallaud-Belkacem a estimé, suite à la mort du jeune militant d’extrême-gauche Clément Méric, que politiques et médias se partageaient la responsabilité de la prolifération des discours « d’extrême-droite ».

Faut-il inter­dire les grou­pus­cules de cette mou­vance ? « Oui, dès lors qu’il est avéré qu’ils ont porté un mes­sage de vio­lence et de haine, appelé à ce type d’abom­i­na­tion », a‑t-elle jugé, esti­mant que « la sim­ple dis­so­lu­tion ne [pou­vait] suf­fire à régler le problème ».

« La ques­tion qu’on doit se pos­er col­lec­tive­ment ‑cela vaut pour les respon­s­ables poli­tiques comme pour les médias- c’est notre part de respon­s­abil­ité dans la façon dont ce type de dis­cours de haine — et donc de pas­sage à l’acte der­rière de la part d’un cer­tain nom­bre d’e­sprits influ­ençables- prospère dans notre société », a pour­suiv­it la porte parole du gouvernement.

Pour celle-ci, d’un côté, les respon­s­ables poli­tiques doivent « con­damn­er et dénon­cer chaque fois qu’il y a une dérive, un déra­page même sim­ple­ment lan­gagi­er ». De l’autre, les médias doivent « veiller à ne pas don­ner plus d’au­di­ence que de rai­son à des grou­pus­cules qui en prof­i­tent pour faire pass­er des idées insup­port­a­bles pour la démocratie ».

Con­cer­nant l’entretien télévisé avec Serge Ayoub, le chef des Jeuness­es Nation­al­istes Révo­lu­tion­naires, Mme. Val­laud-Belka­cem a jugé « extrême­ment dan­gereux de don­ner à ce mon­sieur la pos­si­bil­ité de faire pass­er des idées auprès de jeunes qui peu­vent les pren­dre pour argent comp­tant ». Et cette dernière de con­clure : « Quant on est respon­s­able d’un média, il faut se pos­er la ques­tion de sa part de responsabilité. »

Sources : najat-vallaud-belkacem.com / 20 min­utes. Crédit pho­to : Flo­rent Pes­saud via Wiki­me­dia (cc)

Mots-clefs : ,

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés