Médias : Grosse chute pour les investissements publicitaires

Médias : Grosse chute pour les investissements publicitairesMédias : Grosse chute pour les investissements publicitaires

Médias : Grosse chute pour les investissements publicitaires

Télécharger en PDF

Les investissements publicitaires nets des médias ont subi une forte chute selon l’étude de l’Institut de recherches et d’études publicitaires (Irep) publiée ce vendredi.

Tous médias confondus, les investissements des annonceurs ne s’élèvent, pour ce premier trimestre 2013, qu’à 2,194 milliards d’euros, soit une baisse de 9 % par rapport au premier trimestre 2012. C’est la première fois que l’étude fonctionne en trimestres, et non plus en semestres comme les années précédentes.

« Nous nous attendions à de mauvais chiffres, avec une baisse des dépenses publicitaires de l’ordre de 6 % à 7 %, mais pas à une telle chute… », a constaté Zysla Belliat, présidente de l’Irep. La télévision, qui connaît une multiplication des chaînes gratuites, chute de 9,4 %, suivie par la presse écrite qui s’effondre de 10,6 %. Pour cette dernière, « on constate sur ce secteur énormément de dynamisme, de réactivité et de créativité, en particulier dans la recherche de la complémentarité Web-papier, mais la situation continue d’être très difficile », a estimé Zysla Belliat.

Le cinéma vit un cauchemar avec une plongée impressionnante de 28,8 % ! Par contre, l’affichage et la radio limitent la casse avec des baisses respectives à 6,2 et 2,5 %. Cela s’explique, selon Philippe Legendre, directeur délégué de l’Irep, par le fait que ces médias « présentent la caractéristique de n’être pas des médias d’image mais de trafic ».

À titre de comparaison, la baisse constatée entre les premiers trimestres 2011 et 2012 avait été de 4,5 %. Nous sommes aujourd’hui à -9%. « Et si la vraie crise publicitaire ne faisait que commencer ? », s’interrogent Les Échos, qui relataient l’étude.

Crédit photo : wmagni via SXC (cc)

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook