Franz-Olivier Giesbert, la connivence tranquille (portrait vidéo)
L’Ojim sur applications mobiles !

L’Ojim sur applications mobiles !

Télécharger en PDF

Chers lecteurs, depuis 2012, l’Observatoire des Journalistes et de l’Information Médiatique (OJIM), que je dirige, apporte un éclairage original, indépendant des oligarchies économiques comme des partis politiques sur le paysage médiatique. 3000 articles relatifs à l’actualité médiatique française, européenne et internationale, plus de 100 dossiers, de nombreuses infographies, des vidéos et près de 200 portraits de journalistes régulièrement actualisés nous assurent une place de plus en plus prépondérante sur la toile. Nos articles récents sur Georges Soros, sur la campagne présidentielle américaine sont largement repris.

Dans un souci constant d’étendre notre impact en rendant nos contenus disponibles sur de nombreuses plateformes, nous avons lancé en 2015 et 2016 plusieurs appels aux dons pour réaliser une application mobile. L’aide financière que nombre d’entre vous ont apporté à l’OJIM s’est concrétisée avec la livraison, il y a quelques jours à peine, des applis iOS et Android, qui sont désormais gratuitement disponibles au téléchargement. Vous les trouverez sous le menu du site internet, à gauche de cette page.

Je remercie vivement à titre personnel et au nom de nos rédacteurs tous les donateurs qui ont aidé et aident l’OJIM à se développer, tant sur le fond rédactionnel que sur les aspects formels et techniques. À ce sujet, un nouveau site internet est en préparation : une mise en page plus claire et des fonctionnalités de recherche plus poussées sont au programme. Notre site est gratuit pour être accessible au plus grand nombre, nous reposons sur l’aide de nos lecteurs. Vous comprenez que votre aide est toujours plus que nécessaire car nous ne disposons que de votre soutien pour notre pérennité.

Ensemble continuons.
Claude Chollet, président de l’OJIM

Vous pouvez donner via le bouton PayPal en bas de cet article, par chèque à l’ordre de l’Ojim 48 boulevard de la Bastille 75012 Paris ou par virement via notre RIB ci-dessous :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

(*pour les résidents français, vos dons sont déductibles fiscalement à hauteur de 66%).

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook