La Provence : Tapie flingue son propre quotidien

La Provence : Tapie flingue son propre quotidien

La Provence : Tapie flingue son propre quotidien

Télécharger en PDF

À peine arrivé, Bernard Tapie fait des siennes, au point de se mettre d’emblée la rédaction de l’un de ses quotidiens à dos.

S’exprimant sur France Bleu vendredi dernier à propos du quotidien La Provence, dont il est le nouveau propriétaire, l’homme d’affaire n’a pas gardé sa langue dans sa poche concernant le constat qu’il tire de la position du journal. Tout d’abord, Tapie n’a pas hésité à avouer sa préférence… pour La Marseillaise, concurrent direct de La Provence ! « Je ne partage pas fondamentalement les idées que je trouve dans la Marseillaise », mais « c’est pour moi le quotidien le mieux fait de toute la région », a-t-il confié avant de poursuivre dans les éloges : « Il est intelligent, il est bien fait, il est bien écrit, bref, je voudrais que les miens soient faits comme ça. » Il est vrai que dans les années 80, Tapie songeait à racheter… La Marseillaise précisément.

Et ce dernier de s’en prendre à la configuration actuelle de son propre journal : « Quand un quotidien qui est né à Marseille, ce qui est quand même sa caractéristique principale, vend 30 000 exemplaires, abonnements compris, dans une ville de près d’un million d’habitants, c’est qu’il y a un problème, c’est que les Marseillais n’ont pas envie d’acheter leur quotidien. » Il ajoute : « Ça veut dire que je fais aujourd’hui le journal que les Marseillais n’ont pas envie d’avoir, alors il faut qu’on les interroge. J’ai bien l’intention qu’on soit beaucoup plus près de leurs exigences que de notre satisfaction personnelle. On va lancer une très grande enquête. »

« Nous avons été choqués d’entendre dire que « les Marseillais n’ont pas envie d’acheter » leur quotidien et globalement, que nous sommes mauvais », a réagi la rédaction de La Provence dans un communiqué. Et celle-ci de contester les chiffres donnés par Tapie : « Les chiffres donnés par Bernard Tapie sont faux. La Provence est achetée à 46 000 exemplaires et lue par 220 000 personnes chaque jour à Marseille. »

« Pour nous La Provence, c’est d’abord un quotidien auquel sont suffisamment attachées 130 000 personnes pour l’acheter tous les jours, dans une région qui ne se limite pas qu’à Marseille mais couvre aussi toutes les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse, et les Alpes de Haute Provence », s’est défendu la rédaction, arguant qu’elle « ne se laissera pas insulter sans réagir. Jamais, jusqu’ici, un patron n’avait piétiné de la sorte une entreprise qu’il a promis de redresser ». Ambiance…

Crédit photo : capture d’écran site www.laprovence.com

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook