Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Vincent Bolloré se passerait bien de Canal+, boulet du groupe
Vincent Bolloré se passerait bien de Canal+, boulet du groupe

23 avril 2016

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Vincent Bolloré se passerait bien de Canal+, boulet du groupe

Vincent Bolloré se passerait bien de Canal+, boulet du groupe

Vincent Bolloré se passerait bien de Canal+, boulet du groupe

Lors d’une présentation de deux heures à l’Assemblée générale de Vivendi, Vincent Bolloré a menacé de fermer Canal+ si le groupe ne réagissait pas face aux pertes qui s’accumulent.

D’après Stéphane Rous­sel, directeur général de Viven­di (pro­prié­taire du groupe Canal), Canal est (encore) dans le rouge. En effet, la chaîne cryp­tée pour­rait accuser un déficit de « 400 mil­lions d’eu­ros en 2016 », qui viendrait s’a­jouter aux 264 mil­lions d’eu­ros déjà per­dus en 2015. « Il y a un moment où il fau­dra arrêter le robi­net. Viven­di ne pour­ra pas apporter de l’ar­gent indéfin­i­ment à Canal », a prévenu Vin­cent Bolloré.

Avec un nom­bre d’abon­nés en chute libre et un endet­te­ment qui dépasse le mil­liard d’eu­ros, la chaîne cryp­tée va devoir céder aux réduc­tions budgé­taires insuf­flées par la direc­tion, au risque de dis­paraître. Car Bol­loré n’y est pas opposé. Celui-ci a jugé « pos­si­ble » un groupe Canal com­posé unique­ment de Canal­Sat, des chaînes gra­tu­ites D8, D17 et i>Télé, de Stu­dio Canal ain­si que de la fil­iale inter­na­tionale Canal+ Over­seas.

La chaîne Canal est en effet, d’après la direc­tion, la seule chaîne, avec i>Télé, à faire tâche dans le groupe au niveau de la rentabil­ité. « Cer­tains dis­ent que je suis la cause des pertes de Canal+. J’en suis la con­séquence, et peut-être la solu­tion », a scan­dé Bol­loré à la tribune.

Un dis­cours qui ne va sans doute pas ras­sur­er les jour­nal­istes et pro­duc­teurs de Canal+, préférant crier à la cen­sure sans jamais remet­tre en ques­tion une ligne édi­to­ri­ale qui n’in­téresse plus grand monde.

Voir notre infographie de Canal+ et du groupe Bolloré

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Laurent Solly

PORTRAIT — Énar­que au nez creux et au réseau ten­tac­u­laire, Lau­rent Sol­ly incar­ne plus qu’aucun autre la muta­tion numérique mon­di­al­iste de la haute administration.

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.