Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Vers la fin des espèces dans l’Union européenne ?

20 décembre 2022

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Vers la fin des espèces dans l’Union européenne ?

Vers la fin des espèces dans l’Union européenne ?

20 décembre 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €, un don de 100 € revient à 34 €.

Sans argent pas de médias, pas de TF1 ni de Figaro, pas d’Observatoire du journalisme (Ojim) non plus, clin d’œil à notre appel aux dons. « L’argent, c’est de la liberté frappée », cette citation de Paul-Louis Sulitzer, inventeur avec Loup Durand du genre “western financier” (Money, Cash, Fortune, le Roi vert etc) est prise au sérieux par l’UE qui fait tout pour œuvrer à la suppression du paiement en espèces, le seul vraiment protecteur.

Directive du Conseil européen

C’est un étrange cadeau de Noël que vient de faire aux européens le Con­seil le 7 décem­bre 2022 (soit deux jours avant le scan­dale du “Qatar­gate” qui con­tin­ue d’ébran­ler les insti­tu­tions européennes). Au-delà de régle­men­ta­tions sur les cryp­to-mon­naies que l’on peut com­pren­dre après la fail­lite de FTX du jeune gourou Sam Bankman-Fried, le Con­seil fran­chit un nou­veau pas vers le con­trôle de toutes trans­ac­tions par le biais de l’encadrement puis sans doute plus tard de la sup­pres­sion de tout paiement en liquide.

10.000 euros puis…

La lim­ite qui s’imposera à tous les pays mem­bres est de dix mille euros en espèces. Le pré­texte vertueux est la lutte con­tre le blanchi­ment. Comme dis­ait ma grand-mère, l’enfer est pavé de bonnes inten­tions. Dans cer­tains pays (Autriche, Pays-Bas, Lux­em­bourg, Chypre) les trans­ac­tions en liq­uide étaient libres, dans d’autres (Alle­magne, Irlande, Suède) égale­ment mais dans cer­taines limites.

D’autres pays (Slo­vaquie, Croat­ie) avaient des pla­fonds plus élevés. Pour tous ce sera dix mille euros. Le véri­ta­ble objec­tif, cha­cun l’aura com­pris, n’est pas la lutte con­tre le blanchi­ment, mais le con­trôle par un organ­isme cen­tral de toutes vos dépens­es, quitte à vous sanc­tion­ner si vous vous com­portez mal ou si vous don­nez à de mau­vais­es gens (à l’OJIM, nous devons en faire par­tie). Gior­gia Mel­oni en Ital­ie s’est déjà fait taper sur les doigts pour vouloir relever les paiements en liq­uide dans son pays de 1.000 € à 5.000 €.

Médi­tons l’exemple du Cana­da de Justin Trudeau où les autorités ont fer­mé les comptes ban­caires de cer­tains camion­neurs en grève con­tre les dif­férents con­fine­ments. Plus de compte en banque, plus de liq­uide non plus, que vous reste-t-il ? Le sui­cide ou la soumission.

Mots-clefs :

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés