Accueil | Actualités | Médias | Une nouvelle patronne pour Le Monde
Pub­lié le 6 mars 2013 | Éti­quettes : , ,

Une nouvelle patronne pour Le Monde

Le conseil de surveillance du groupe Le Monde n'a plus qu'à valider le choix des actionnaires principaux et de la société des rédacteurs (voir l'infographie que l'OIJM a consacrée au groupe Le Monde).

Ce sera fait ce mercredi 6 mars et Natalie Nougayrède deviendra le neuvième directeur du « quotidien de référence », succédant à Erik Izraelewicz, décédé en novembre dernier.

La « journaliste de base », comme elle s'était présentée, a obtenu près de 80% des suffrages de la rédaction. Peu connue du grand public, mais également au sein de la rédaction, Natalie Nougayrède était, ces dernières années, correspondante du Monde au ministère des Affaires étrangères.

Son programme s'inscrit clairement dans la continuité de l'action de son prédécesseur : « qui avait lancé la refonte du journal, le magazine M et les nouveaux cahiers hebdomadaires, le rapprochement des équipes du Monde et du Monde.fr, ainsi que l'impression simultanée à Paris et en province ». À tout cela, il faut ajouter le défi du numérique.

L'OJIM lui consacrera très certainement un prochain portrait. Mais, d'ores et déjà, on peut découvrir la biographie officielle de la nouvelle patronne du Monde.

Source : Le Monde - crédit photo : capture d'écran LeMonde.fr

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This