Accueil | Actualités | Médias | #UnBonJuif : Twitter livre les données de ses utilisateurs
Pub­lié le 15 juillet 2013 | Éti­quettes :

#UnBonJuif : Twitter livre les données de ses utilisateurs

En plein litige avec l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), Twitter a finalement décidé de céder en livrant « les données susceptibles de permettre l’identification de certains auteurs » qui ont publié des « tweets » jugés racistes et antisémites.

Une action qui intervient le lendemain de la décision du Tribunal de grande instance (TGI) de Paris, qui avait réclamé ces données. Les faits se sont produits en octobre 2012 quand des utilisateurs du réseau social avaient utilisé le hashtag « #unbonjuif » suivi d’un commentaire. L’UEJF avait aussitôt attaqué Twitter en justice, réclamant 38,5 millions d’euros.

Dans un communiqué, Twitter s’incline devant la pression communautaire en déclarant vouloir, avec son accusateur, « poursuivre activement leur collaboration, afin de lutter contre le racisme et l’antisémitisme dans le respect de leurs législations nationales respectives ».

Crédit photo : capture d'écran Twitter. Montage Ojim (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

0% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 0€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux