Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Un reportage sur le XIIIème arrondissement de Paris crée la polémique

23 avril 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Un reportage sur le XIIIème arrondissement de Paris crée la polémique

Un reportage sur le XIIIème arrondissement de Paris crée la polémique

23 avril 2015

Temps de lecture : 2 minutes

Dimanche dernier, « Enquête Exclusive » (M6) s’intéressait au XIIIème arrondissement de Paris et surtout à ses « zones d’ombre ».

Dans son sujet, la chaîne présen­tait un quarti­er miné par la délin­quance, désor­mais « place forte du traf­ic de stupé­fi­ants pour toute la ban­lieue sud de Paris ». Trafics, descentes de police, affron­te­ments entre ban­des… le cock­tail par­fait pour ce genre d’émis­sion qui n’a pas man­qué de présen­ter le tout avec un mon­tage angoissant.

Aus­sitôt les réac­tions ont pul­lulé sur les réseaux soci­aux, les habi­tants du quarti­er se scan­dal­isant de l’im­age véhiculée. « Je rêve… En bas de chez moi c’est la plaque tour­nante de la drogue à Paris ? On ne m’a jamais rien pro­posé ! », com­mente ain­si une habi­tante. « Les médias OU com­ment inciter les gens à vot­er FN en faisant pass­er des coins tran­quille pour des coupe gorge, bra­vo #Enque­te­Ex­clu­sive ! », a jugé une autre.

Pour le maire du quarti­er, Jérôme Coumet, « c’est la meilleure réponse qui soit ». « Le fait que les habi­tants réagis­sent pour défendre leur quarti­er résume bien la sit­u­a­tion », a‑t-il expliqué à Metronews. S’il assure qu’il n’est pas là pour nier les prob­lèmes, l’élu tient à pré­cis­er que « ce n’est pas le Bronx » non plus. « C’est un arrondisse­ment plutôt tran­quille. Alors de là à présen­ter le XIIIème comme la plaque tour­nante de l’est parisien, voire des trafics à l’échelle inter­na­tionale… C’est de la pure exagéra­tion ! », s’est-il plaint.

Et ce dernier de not­er : « D’avance, on sait que quand une émis­sion comme ça vient tourn­er sur notre ter­ri­toire, cela va for­cé­ment ren­voy­er une image néga­tive. En fait, cela mon­tre juste que la police fait son tra­vail, mais tout est fait pour vers­er dans le sen­sa­tion­nal­isme, dans la façon dont c’est filmé, mon­té, avec une musique inquié­tante, pour garder les spectateurs. » 

Pour con­clure, celui-ci va même jusqu’à estimer qu’avec ce genre d’émis­sions, « on pour­rait qua­si­ment chang­er le nom des villes et garder le même reportage »

Voir aussi : Portrait, Bernard de la Villardière

Mots-clefs :

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés