Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Un reportage de France 2 scandalise la Serbie

29 mai 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Un reportage de France 2 scandalise la Serbie

Un reportage de France 2 scandalise la Serbie

Un reportage de 7 minutes 30 diffusé au JT de 20H sur France 2 en mars dernier a crée le scandale en Serbie qui accuse la chaîne de l’avoir trafiqué.

Le reportage por­tait sur le traf­ic d’armes entre la France et les Balka­ns, et par­ti­c­ulière­ment le traf­ic de Kalach­nikov, « l’arme favorite du ban­ditisme français » qui proviendraient selon Franck Genauzeau, l’auteur du reportage, à « 95% » des Balka­ns où elles ont été pro­duites « à des mil­lions d’exemplaires pen­dant les guer­res des années 90 ». Deux trafi­quants, « bien con­nus dans le milieu du grand ban­ditisme serbe » témoignaient, vis­age masqué, détail­lant leur com­merce et finis­sant par faire une démon­stra­tion de tir devant la caméra. Sur une table, deux pis­to­lets et une Kalach­nikov. Au mur un dra­peau serbe en évi­dence.

Problème : le quotidien serbe Blic affirme aujourd’hui que les deux trafiquants sont des délinquants payés par les journalistes pour jouer aux trafiquants d’armes…

Après la dif­fu­sion du reportage, la police se serait en effet mis en chas­se et aurait décou­vert le pot-aux-ros­es. « Il ne s’agit pas de trafi­quants, mais de crim­inels qui ont fait tout cela pour de l’argent », a déclaré le respon­s­able de la lutte con­tre le crime organ­isé au min­istère de l’Intérieur serbe. L’un des « trafi­quants » serait le cousin du fixeur du jour­nal­iste de France 2 et aurait lui-même fait appel à un ami pour qu’il se joigne au tour­nage. Ce dernier, Zarko Blago­je­vic, aurait même emprun­té de l’argent aux jour­nal­istes pour acheter un fusil d’assaut, afin de faire plus sérieux… Les deux hommes auraient touché 800 euros pour leur presta­tion par­faite­ment scé­nar­isé. D’après Blic, ce sont en effet les jour­nal­istes qui auraient écrit les répons­es que les faux trafi­quants ont réc­ité devant la caméra… Et ce sont égale­ment eux qui auraient insisté pour avoir le dra­peau de la Ser­bie au pre­mier plan et qui, n’en trou­vant pas, auraient finale­ment accroché au mur un tee-shirt aux couleurs de la Ser­bie.

L’affaire scan­dalise les Serbes qui se sen­tent salis. Elle vient du reste de pren­dre une autre ampleur depuis que le min­istre des Affaires étrangères serbe s’est exprimé sur le sujet en début de semaine. Ivan Mrkic a en effet déclaré qu’« une expli­ca­tion serait demandée à la France » et que son min­istère exam­in­erait le dossier en détail.

Con­tac­té par Le Cour­ri­er des Balka­ns, Franck Genauzeau, le jour­nal­iste incrim­iné, « réfute en bloc toutes les accu­sa­tions ». Infor­mée de l’affaire ce lun­di, France 2 sou­tient son jour­nal­iste et devrait prochaine­ment s’exprimer sur le sujet.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Alexandre Adler

PORTRAIT — Véri­ta­ble caméléon poli­tique, Alexan­dre Adler a été tour à tour com­mu­niste, social­iste puis néo-con­ser­va­teur, favor­able à la guerre en Afghanistan et en Irak, par­ti­san du oui au référen­dum sur la con­sti­tu­tion européenne et sou­tien de Nico­las Sarkozy en 2007.

Lucie Soullier

PORTRAIT — C’est la jour­nal­iste « spé­cial­iste de l’extrême droite » qui monte au Monde. Comme ses com­pères Tris­tan Berteloot (Libé), Ivanne Trip­pen­bach (L’Opinion) ou Camille Vigogne (L’Express), Lucie Soul­li­er ne sem­ble pas avoir de l’appétence pour son sujet, mais au con­traire, un dégoût qui peut con­fin­er à la haine.

Laure Adler

De sa thèse d’histoire sur le fémin­isme aux nom­breuses biogra­phies qu’elle a con­sacrées, tout au long de sa car­rière, à des grandes fig­ures féminines, Lau­re Adler n’aura cessé d’être fascinée par les glo­rieux des­tins de femmes et, à sa manière, en aura incar­né un.

Stéphane Kenech

PORTRAIT — Stéphane Kenech, ou l’histoire d’un jour­nal­iste d’images rêvant de s’ac­com­plir dans le reportage de guerre et d’in­ves­ti­ga­tion. Dans cette voca­tion en devenir, il se pas­sionne pour la Syrie au tra­vers de deux caus­es : le retour des dji­hadistes en France et la lutte con­tre le régime syrien. Par­fois au risque d’y oubli­er la déon­tolo­gie et de met­tre en dan­ger ceux qui lui font con­fi­ance.