L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Un appel des journalistes du monde entier en faveur de Julian Assange

9 décembre 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Un appel des journalistes du monde entier en faveur de Julian Assange

Un appel des journalistes du monde entier en faveur de Julian Assange

9 décembre 2019

Temps de lecture : 2 minutes

Initié le 6 décembre 2019, par deux journalistes suisses Serena Tinari et Catherine Riva, l’appel des journalistes en faveur de Julian Assange a déjà recueilli des signatures prestigieuses, dont celle de Noam Chomsky. Nous nous y joignons et invitons tous les professionnels du métier à faire de même. L’appel est réservé aux journalistes et aux métiers qui en sont proches, éditeurs, critiques, observateurs.

Chers amis et collègues,

Julian Assange, édi­teur de Wik­ileaks, a été inculpé en ver­tu de la loi améri­caine sur l’espionnage pour avoir divul­gué des jour­naux de guerre d’Afghanistan et d’Irak ain­si que des cor­re­spon­dances d’ambassades améri­caines. Il s’agit de doc­u­ments de la plus haute impor­tance que nom­bre de jour­nal­istes de par le monde ont relayé et con­tribué à faire connaître.

Cette incul­pa­tion crée un précé­dent extrême­ment dan­gereux pour les jour­nal­istes, les médias et la lib­erté de la presse. Nous ne pou­vons rester silen­cieux face à cette menace.

Nous invi­tons tous les jour­nal­istes et tous les pro­fes­sion­nels appar­en­tés à join­dre leur voix à cet appel mon­di­al pour la défense de Julian Assange. Veuillez lire la déc­la­ra­tion ci-dessous, qui explique pourquoi nous ne pou­vons nous taire.

Cette déc­la­ra­tion com­prend une cita­tion du Rap­por­teur spé­cial des Nations Unies sur la tor­ture, Nils Melz­er, qui a enquêté sur cette affaire: «J’ai finale­ment com­pris que j’avais été aveuglé par la pro­pa­gande et qu’on avait sys­té­ma­tique­ment calom­nié Assange afin de détourn­er l’attention du pub­lic des crimes qu’il avait révélés. Une fois déshu­man­isé par l’isolement, le dén­i­gre­ment et la honte, exacte­ment comme les sor­cières que l’on brûlait sur le bûch­er, il était aisé de le priv­er de ses droits fon­da­men­taux sans soulever l’indignation du monde entier. C’est ain­si qu’un précé­dent juridique est en train de se créer, par l’arrière-boutique de notre pro­pre com­plai­sance, qui pour­ra et qui sera iden­tique­ment appliqué à l’avenir aux révéla­tions du Guardian, du New York Times et d’ABC News.»

Le texte de l’Appel en français en cli­quant sur le lien.

L’appel en langue anglaise speak-up-for-assange.org/

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés