Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Un acteur de série TV US flingue… sa série et la TV !

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

29 novembre 2012

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Sur le net | Un acteur de série TV US flingue… sa série et la TV !

Un acteur de série TV US flingue… sa série et la TV !

Temps de lecture : 2 minutes

Il n’est pas courant qu’un acteur cri­tique ses presta­tions télévi­suelles, et pour­tant, c’est ce qui vient de se pass­er aux États-Unis. Angus T. Jones, acteur vedette de la série « Mon Oncle Char­lie » dif­fusée sur CBS, a pub­lié sur le site Fore­run­ner chron­i­cles, une vidéo dans laque­lle il demande car­ré­ment aux téléspec­ta­teurs de ne plus… la regarder. En effet, les idées qu’elles véhicu­lent ne sont pas com­pat­i­bles avec « ce que la Bible dit », assure-t-il. 

L’acteur déclare : « Si vous regardez « Mon Oncle Char­lie », veuillez arrêter. Je joue dans cette série et je ne veux pas y être. S’il vous plaît, arrêtez de regarder et de rem­plir votre tête avec des obscénités. Faites des recherch­es sur les effets de la télévi­sion sur votre cerveau, et je vous promets que vous devrez pren­dre une déci­sion sur la télévi­sion, en par­ti­c­uli­er sur ce que vous regardez ». Il ajoute que « le pub­lic pense que c’est un diver­tisse­ment mais ça a de mau­vais effets sur leur esprit. Je ne veux pas con­tribuer aux plans de l’ennemi. Vous ne pou­vez pas être un vrai croy­ant qui craint Dieu et être dans une série comme celle-là. Je sais que je ne peux pas. »

Une prise de posi­tion qui vaut à ce jeune garçon de 19 ans de se met­tre en porte-à-faux avec les pro­duc­teurs de la série (qui n’ont tou­jours pas réa­gi). En 2010, il avait signé un con­trat de 20,9 mil­lions de dol­lars pour deux saisons (26 épisodes) de la série, ce à quoi s’ajoutait un bonus de 500 000 dol­lars. Un gagne-pain auquel le jeune acteur pour­rait bien­tôt devoir renoncer…

Source : ndf.fr