Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Trop de cadres grassement payés chez France Télévisions

30 octobre 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Trop de cadres grassement payés chez France Télévisions

Trop de cadres grassement payés chez France Télévisions

Dans son nouveau rapport, la Cour des comptes s’est intéressée à la gestion de France Télévisions entre 2009 et 2015. Bilan : de nombreux points noirs et des réformes à engager.

Dans ce rap­port, les mag­is­trats invi­tent ain­si la direc­tion à se pencher sur « le con­tenu effec­tif des postes occupés par les salariés les mieux rémunérés de l’entreprise ». En effet, 547 salariés du groupe pub­lic perçoivent un salaire supérieur à 8 000 euros bruts par mois, dont 191 béné­fi­cient d’une rémunéra­tion supérieure à 120 000 euros annuels bruts. Aus­si, le coût total des rémunéra­tions supérieures à 96 000 euros annuels bruts s’élève à 69,6 mil­lions d’eu­ros, peut-on lire. Sur le mod­èle de ce qu’a fait la BBC, la Cour des comptes recom­mande donc à France Télévi­sions de réalis­er un audit sim­i­laire afin d’é­vac­uer ces doutes et de répon­dre à ces interrogations.

Plus loin, les mag­is­trats s’en pren­nent à la ges­tion effec­tuée par la direc­tion des ressources humaines pen­dant ces six dernières années. Une ges­tion « focal­isée sur la con­clu­sion de l’accord col­lec­tif » en 2013 mais qui aurait, en par­al­lèle, lais­sé pass­er des « pra­tiques con­testa­bles », comme le sur-encadrement. Au sein du groupe pub­lic, le nom­bre de jour­nal­istes affec­tés à des fonc­tions de coor­di­na­tion et d’encadrement est de 26 % en 2015 par rap­port aux jour­nal­istes de ter­rain. Le tout sur un effec­tif qui comp­tait, en 2014, 10 131 salariés.

Une « dis­pro­por­tion est encore plus mar­quée au sein de la direc­tion de l’information où ils atteignent 40 %, dont 149 rédac­teurs en chef ou rédac­teurs en chef adjoint », souligne le rap­port. Il y a ain­si trois fois plus de cadres chez France Télévi­sions, détenu à 100 % par l’É­tat français, que dans les autres entre­pris­es de l’hexagone…

Enfin, la Cour des comptes a égale­ment cri­tiqué la poli­tique édi­to­ri­ale des dif­férentes chaînes ain­si que le manque de ratio­nal­i­sa­tion du réseau région­al de France 3, bien­tôt voué à fusion­ner avec celui des radios France Bleu. En somme, le groupe pub­lic est som­mé d’en­gager de gross­es réformes sous peine d’être à nou­veau rap­pelé à l’or­dre par les magistrats.

Crédit pho­to : marsupilami92 via Flickr (cc)

Voir aussi

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Élisabeth Laborde

PORTRAIT — Anci­enne attachée de presse de Matthieu Pigasse, auquel elle doit sa mobil­ité pro­fes­sion­nelle ful­gu­rante, Élis­a­beth Labor­de est l’archétype de la « dircom » fémin­iste et bobo qui veut remod­el­er le monde de l’entreprise à son l’aune des mantras pro­gres­sistes contemporains.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audiences.

Glenn Greenwald

PORTRAIT — Ancien avo­cat d’af­faires, par la suite spé­cial­isé dans les lit­iges civiques et con­sti­tu­tion­nels, Glenn Green­wald est depuis près de 20 ans entière­ment dédié à la défense lit­térale et intran­sigeante de la con­sti­tu­tion améri­caine et de ses garanties en matière de lib­ertés individuelles.

Yann Barthès

PORTRAIT — Avec sa belle gueule et sa décon­trac­tion cor­ro­sive, Yann Barthès est devenu en quelques années le gen­dre idéal de la mère de famille con­seil­lère déco dans le Marais, ou son fan­tasme télé le plus avouable.