Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Trop de cadres grassement payés chez France Télévisions

30 octobre 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Trop de cadres grassement payés chez France Télévisions

Trop de cadres grassement payés chez France Télévisions

Dans son nouveau rapport, la Cour des comptes s’est intéressée à la gestion de France Télévisions entre 2009 et 2015. Bilan : de nombreux points noirs et des réformes à engager.

Dans ce rap­port, les mag­is­trats invi­tent ain­si la direc­tion à se pencher sur « le con­tenu effec­tif des postes occupés par les salariés les mieux rémunérés de l’entreprise ». En effet, 547 salariés du groupe pub­lic perçoivent un salaire supérieur à 8 000 euros bruts par mois, dont 191 béné­fi­cient d’une rémunéra­tion supérieure à 120 000 euros annuels bruts. Aus­si, le coût total des rémunéra­tions supérieures à 96 000 euros annuels bruts s’élève à 69,6 mil­lions d’eu­ros, peut-on lire. Sur le mod­èle de ce qu’a fait la BBC, la Cour des comptes recom­mande donc à France Télévi­sions de réalis­er un audit sim­i­laire afin d’é­vac­uer ces doutes et de répon­dre à ces inter­ro­ga­tions.

Plus loin, les mag­is­trats s’en pren­nent à la ges­tion effec­tuée par la direc­tion des ressources humaines pen­dant ces six dernières années. Une ges­tion « focal­isée sur la con­clu­sion de l’accord col­lec­tif » en 2013 mais qui aurait, en par­al­lèle, lais­sé pass­er des « pra­tiques con­testa­bles », comme le sur-encadrement. Au sein du groupe pub­lic, le nom­bre de jour­nal­istes affec­tés à des fonc­tions de coor­di­na­tion et d’encadrement est de 26 % en 2015 par rap­port aux jour­nal­istes de ter­rain. Le tout sur un effec­tif qui comp­tait, en 2014, 10 131 salariés.

Une « dis­pro­por­tion est encore plus mar­quée au sein de la direc­tion de l’information où ils atteignent 40 %, dont 149 rédac­teurs en chef ou rédac­teurs en chef adjoint », souligne le rap­port. Il y a ain­si trois fois plus de cadres chez France Télévi­sions, détenu à 100 % par l’É­tat français, que dans les autres entre­pris­es de l’hexa­gone…

Enfin, la Cour des comptes a égale­ment cri­tiqué la poli­tique édi­to­ri­ale des dif­férentes chaînes ain­si que le manque de ratio­nal­i­sa­tion du réseau région­al de France 3, bien­tôt voué à fusion­ner avec celui des radios France Bleu. En somme, le groupe pub­lic est som­mé d’en­gager de gross­es réformes sous peine d’être à nou­veau rap­pelé à l’or­dre par les mag­is­trats.

Crédit pho­to : marsupilami92 via Flickr (cc)

Voir aussi

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Christophe Ono-dit-Biot

PORTRAIT — Né en jan­vi­er 1975 au Havre, Christophe Ono-dit-Biot a fait Hypokhâgne et Khâgne au lycée Jan­son-de-Sail­ly, à Paris, puis un DEA de Lit­téra­ture com­parée sur les écrivains fin de siè­cle « déca­den­tistes ». Il est agrégé de let­tres mod­ernes (2000).

Ali Baddou

PORTRAIT — Ali Bad­dou n’est pas seule­ment présen­ta­teur-jour­nal­iste et pro­fesseur de philoso­phie poli­tique à Sci­ences-Po. Ce mem­bre de l’hyperclasse mon­di­ale est avant tout au cœur des réseaux de pou­voir maro­cains, français (mit­ter­ran­di­ens et social­istes) et médi­a­tiques.

Johan Hufnagel

PORTRAIT — Bien qu’il n’ait, pour un jour­nal­iste, pas écrit grand chose, Johan Huf­nagel n’en est pas moins par­venu à se hiss­er aux postes clés des médias où il a posé ses valis­es. Il n’y a là rien d’é­ton­nant : son secteur d’ac­tiv­ité n’est ni l’in­ves­ti­ga­tion, ni même la sim­ple rédac­tion, mais le numérique.

Laure Daussy

PORTRAIT — Lau­re Daussy, jour­nal­iste chez Arrêt sur images traque, tou­jours avec pugnac­ité et par­fois sec­tarisme, ce qu’elle con­sid­ère de façon axioma­tique comme des préjugés sex­istes, misog­y­nes, homo­phobes ou racistes dans les représen­ta­tions médi­a­tiques.

Jonathan Bouchet-Petersen

PORTRAIT — L’entourage pro­fes­sion­nel et famil­ial de Jonathan Bouchet-Petersen est mar­qué par ses liens avec le Par­ti social­iste et ses dirigeants : les réseaux strauss-kah­niens ou de Ségolène Roy­al, la Fon­da­tion Jean Jau­rès, l’agence de com­mu­ni­ca­tion Havas World­wide de Stéphane Fouks, la Netscouade, Medi­a­part…

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision