Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Trop de cadres grassement payés chez France Télévisions

30 octobre 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Trop de cadres grassement payés chez France Télévisions

Trop de cadres grassement payés chez France Télévisions

Dans son nouveau rapport, la Cour des comptes s’est intéressée à la gestion de France Télévisions entre 2009 et 2015. Bilan : de nombreux points noirs et des réformes à engager.

Dans ce rap­port, les mag­is­trats invi­tent ain­si la direc­tion à se pencher sur « le con­tenu effec­tif des postes occupés par les salariés les mieux rémunérés de l’entreprise ». En effet, 547 salariés du groupe pub­lic perçoivent un salaire supérieur à 8 000 euros bruts par mois, dont 191 béné­fi­cient d’une rémunéra­tion supérieure à 120 000 euros annuels bruts. Aus­si, le coût total des rémunéra­tions supérieures à 96 000 euros annuels bruts s’élève à 69,6 mil­lions d’eu­ros, peut-on lire. Sur le mod­èle de ce qu’a fait la BBC, la Cour des comptes recom­mande donc à France Télévi­sions de réalis­er un audit sim­i­laire afin d’é­vac­uer ces doutes et de répon­dre à ces interrogations.

Plus loin, les mag­is­trats s’en pren­nent à la ges­tion effec­tuée par la direc­tion des ressources humaines pen­dant ces six dernières années. Une ges­tion « focal­isée sur la con­clu­sion de l’accord col­lec­tif » en 2013 mais qui aurait, en par­al­lèle, lais­sé pass­er des « pra­tiques con­testa­bles », comme le sur-encadrement. Au sein du groupe pub­lic, le nom­bre de jour­nal­istes affec­tés à des fonc­tions de coor­di­na­tion et d’encadrement est de 26 % en 2015 par rap­port aux jour­nal­istes de ter­rain. Le tout sur un effec­tif qui comp­tait, en 2014, 10 131 salariés.

Une « dis­pro­por­tion est encore plus mar­quée au sein de la direc­tion de l’information où ils atteignent 40 %, dont 149 rédac­teurs en chef ou rédac­teurs en chef adjoint », souligne le rap­port. Il y a ain­si trois fois plus de cadres chez France Télévi­sions, détenu à 100 % par l’É­tat français, que dans les autres entre­pris­es de l’hexagone…

Enfin, la Cour des comptes a égale­ment cri­tiqué la poli­tique édi­to­ri­ale des dif­férentes chaînes ain­si que le manque de ratio­nal­i­sa­tion du réseau région­al de France 3, bien­tôt voué à fusion­ner avec celui des radios France Bleu. En somme, le groupe pub­lic est som­mé d’en­gager de gross­es réformes sous peine d’être à nou­veau rap­pelé à l’or­dre par les magistrats.

Crédit pho­to : marsupilami92 via Flickr (cc)

Voir aussi

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.

Marine Turchi

PORTRAIT — Née en 1984, Marine Turchi s’est illus­trée par des débuts promet­teurs dans le jour­nal­isme, avec plusieurs récom­pens­es à la clé. Suite à cette brève ascen­sion, elle a rejoint Médi­a­part, le site fondé par Edwy Plenel en 2008, lors de son lancement.