Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Malaise chez les salariés de France Télévisions
Publié le 

7 mai 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Malaise chez les salariés de France Télévisions

Malaise chez les salariés de France Télévisions

Selon un rapport du cabinet d’audit indépendant « Émergences » remis en mars dernier à la direction et dévoilé récemment par L’Express, il ne ferait pas bon à être salarié de France Télévisions.

L’é­tat est cri­tique. D’après le cab­i­net, « les agents sont en attente de répons­es à leurs ques­tions que ce soit sur leur sit­u­a­tion pro­fes­sion­nelle, sur l’avenir de leur méti­er ou sur les choix stratégiques de l’en­tre­prise. Cela engen­dre une perte de con­fi­ance vis-à-vis de la direc­tion, une insécu­rité et l’in­ca­pac­ité de s’en­gager dans un pro­jet fédéra­teur, mobil­isant les éner­gies et les com­pé­tences. Les nom­breux entre­tiens menés nous per­me­t­tent de point­er de nom­breux fac­teurs de risques réu­nis chez France Télévi­sions (…) [et] à pos­er le con­stat d’une dégra­da­tion actuelle des con­di­tions de tra­vail. (…) Toutes ces sit­u­a­tions qui sont sus­cep­ti­bles d”abîmer’ le sens que les salariés don­nent à leur tra­vail com­por­tent alors un risque pour les con­di­tions de tra­vail des salariés et leur san­té. »

Out­re la mau­vaise ambiance, qui a été rap­portée par de nom­breux salariés et col­lab­o­ra­teurs, le pire se situe sans doute dans les réper­cus­sions sur la san­té men­tale et physique de ces derniers : « Les rap­ports de la médecine du tra­vail évo­quent de manière récur­rente sur l’ensem­ble des sites, et ce depuis des années, des dif­fi­cultés des salariés à trou­ver leur place dans les réor­gan­i­sa­tions suc­ces­sives, des rela­tions de tra­vail con­flictuelles, des mis­sions pas tou­jours bien définies, un manque de com­mu­ni­ca­tion et de trans­ver­sal­ité, des sur­charges de tra­vail générant des souf­frances psy­chologiques, un sen­ti­ment d’iniq­ui­té et un manque de recon­nais­sance, des sit­u­a­tions de très mau­vaise san­té aggravées par des fac­teurs liés à l’or­gan­i­sa­tion du tra­vail et à la plan­i­fi­ca­tion. »

Cela con­duit à de nom­breux arrêts de longue durée, et même des AVC, « que cer­tains représen­tants du per­son­nel n’hési­tent pas à reli­er à des pres­sions, des mau­vais traite­ments ou des con­di­tions de tra­vail stres­santes avant leurs arrêts-mal­adie ». Le rap­port indique par ailleurs que « les col­lab­o­ra­teurs ren­con­trés con­fir­ment ce sen­ti­ment et font le par­al­lèle de manière qua­si sys­té­ma­tique entre les con­di­tions de tra­vail et les prob­lèmes de san­té ren­con­trés par eux-mêmes ou leurs col­lègues ».

Selon l’é­tude, la cause prin­ci­pale de ce mal-être et de tout ce qui en découle n’est autre que la vaste réor­gan­i­sa­tion entre­prise au sein du groupe pub­lic. « De nom­breuses per­son­nes men­tion­nent en entre­tien une dégra­da­tion des rela­tions humaines, des ten­sions, des accrochages entre salariés, par­fois des échanges d’in­sultes. Une défi­ance vis-à-vis du man­age­ment est sig­nalée par endroits, des cas de sui­cide, des prob­lèmes de san­té graves sont directe­ment mis en lien avec des con­di­tions de tra­vail dégradées », con­clut le cab­i­net.

Crédit pho­to : npc­me­dia via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Emmanuel Goldstein

PORTRAIT — Il n’est ni jour­nal­iste, ni directeur de jour­nal, ni même mag­nat de la presse et pour­tant il exerce une influ­ence con­sid­érable sur les médias, directe et indi­recte. Por­trait d’un homme de réseau.

Audrey Crespo-Mara

PORTRAIT — Aupar­a­vant jour­nal­iste de sec­onde main, Audrey Cre­spo-Mara est dev­enue pro­gres­sive­ment, par la force des choses, une « femme de », celle de Thier­ry Ardis­son, avant de touch­er le grand pub­lic en devenant le jok­er de Claire Chaz­al aux jour­naux du week-end sur TF1.

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision