Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Trois journalistes agressées alors qu’elles tournaient un sujet sur la « diversité »

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

9 juin 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Trois journalistes agressées alors qu’elles tournaient un sujet sur la « diversité »

Trois journalistes agressées alors qu’elles tournaient un sujet sur la « diversité »

Temps de lecture : 2 minutes

Alors qu’elles étaient venues, pleines de bonnes intentions, tourner un reportage sur la « diversité », trois journalistes se sont fait voler leur matériel jeudi 2 juin à Dammarie-les-Lys.

Les trois femmes effec­tu­aient, vers 21h15 et après avoir ren­con­tré leurs inter­locu­teurs, des plans extérieurs dans la cité « sen­si­ble » de la Plaine du Lys. Des « jeunes », qui les avaient repérées, se sont alors pré­cip­ités à leur ren­con­tre. L’un d’eux a arraché la caméra des mains d’une jour­nal­iste avant de pren­dre la fuite. Alors que l’une des trois femmes était par­v­enue à rat­trap­er le voleur et à lui repren­dre le matériel, celui-ci est revenu à la charge pour à nou­veau dérober la caméra, non sans avoir frap­pé une jour­nal­iste à la jambe, rap­porte Le Parisien. Une plainte a été déposée.

Cette mésaven­ture fait écho à une autre affaire, datant d’août 2014, où deux autres jour­nal­istes avaient con­nu le même sort, tou­jours dans le cadre d’un reportage bien-pen­sant visant à grimer la société mul­ti-con­flictuelle en société mul­ti­cul­turelle heureuse. Il s’agis­sait alors de deux jour­nal­istes de TF1, deux femmes égale­ment, dont le but était de « sen­si­bilis­er » l’opin­ion sur les con­di­tions et le mode de vie des roms en Île-de-France.

Ces dernières avaient don­né ren­dez-vous à deux mem­bres de la com­mu­nauté gare de Lyon pour les inter­roger. Le groupe est alors mon­té dans le RER direc­tion l’Es­sonne. À la sor­tie du train, les deux roms ont subite­ment porté des coups de poings aux deux jour­nal­istes avant de les dépouiller de tout leur matériel (caméra, micro, télé­phone…). Une plainte avait là aus­si été déposée, bien qu’il soit fort prob­a­ble qu’elle ne don­nera pas plus de suites que celle de l’af­faire de Dammarie-les-Lys…

Quand la réal­ité rat­trape ceux-là mêmes qui sont chargés de la falsifier….