Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Trierweiler en une de Paris Match, le journal qui l’emploie

30 novembre 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Trierweiler en une de Paris Match, le journal qui l’emploie

Trierweiler en une de Paris Match, le journal qui l’emploie

30 novembre 2014

Temps de lecture : < 1 minute

Suite à sa tournée dans les médias anglo-saxons durant laquelle elle enfonce le clou au sujet de son ex-compagnon François Hollande, Valérie Trierweiler s’est retrouvée en couverture de Paris Match. Un mélange des genres qui pour être désormais habituel n’en demeure pas moins étonnant.

Ce n’est en effet pas la pre­mière fois que la jour­nal­iste trône en une du mag­a­zine qui l’emploie depuis vingt-cinq ans. En sep­tem­bre dernier, elle y fig­u­rait déjà après la paru­tion de son livre Mer­ci pour ce moment, dont Paris Match pub­li­ait les bonnes feuilles, sur­fant sur la pop­u­lar­ité de sa journaliste.

« La jour­nal­iste est élevée par son mag­a­zine au rang de “Super­star” après la sor­tie de son livre en Ital­ie et au Roy­aume-Uni », note L’Ex­press. Sur les réseaux soci­aux, la pho­to (prise par le Times) a fait beau­coup réagir.

L’u­til­isa­teur « Dirade­fo » se demande par exem­ple si la con­ven­tion de Genève autorise « un tel usage de pho­to­shop » quand le jour­nal­iste Thomas Vam­pouille, qui écrit pour Metronews, s’in­ter­roge ironique­ment de son côté : « Quand est-ce que je fais la une de Metronews ? »

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés