Accueil | Actualités | Médias | Tapie voudrait se débarrasser de Marseille l’hebdo

Tapie voudrait se débarrasser de Marseille l’hebdo

Selon PresseNews, qui cite une source en interne, le directeur de la rédaction de La Provence, Olivier Mazerolle, a déclaré que le magazine Marseille l'hebdo pourrait disparaître.

Pourtant, la diffusion de l'hebdomadaire a augmenté de 6 % sur l'année 2012-2013 et serait à l'équilibre. Mais Bernard Tapie, qui est désormais, suite au nouveau partage du groupe Hersant Médias, propriétaire à 100 %, souhaiterait faire de Marseille l'hebdo le supplément du dimanche de La Provence.

Le but est de tout miser sur le quotidien le plus solide du groupe. Certains se posent déjà des questions autour de cette volonté et évoquent les municipales de 2014 à Marseille, que Tapie convoiterait.

Quoi qu'il en soit, selon PresseNews toujours, Bernardette Spagnoli, une des huit journalistes de Marseille l'hebdo, a d'ores et déjà intégré le service économique de La Provence, dont la direction n'a d'ailleurs pas souhaité réagir.

Crédit photo : Marseille l'Hebdo / montage Ojim (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux