Accueil | Actualités | Médias | Sipa News : un concurrent de moins pour l’AFP ?
Pub­lié le 12 novembre 2012 | Éti­quettes : , , ,

Sipa News : un concurrent de moins pour l’AFP ?

C'est Le Figaro qui nous l'apprend, l'agence de presse Sipa News, pourrait cesser son activité à la fin du mois. En cause, les difficultés financières que rencontre son propriétaire, l'agence allemande DAPD.

Selon le site du Figaro, les dirigeants de Sipa devaient annoncer ce lundi après-midi à leurs 120 salariés le probable arrêt de l'activité à la fin du mois de novembre. La faute au lâchage du propriétaire, l'agence de presse allemande DAPD, placée en dépôt de bilan en octobre dernier par sa maison-mère. Seraient concernées l'agence photo Sipa Press (en légères pertes), le fournisseur de contenus pour mobiles Sipa media (à l'équilibre) et Sipa News, une agence de presse à l'offre low-cost lancée il y a trois semaines et dont l'objectif est de concurrencer l'AFP.

« Les nouvelles de notre mort sont prématurées », « À ce jour, le groupe Sipa n'a pris aucune décision sur un éventuel dépôt de bilan de l'une ou l'autre de ses quatre sociétés », a tweetté Sipa après les révélations du Figaro tandis que son directeur général Olivier Mégean réfutait ces affirmations, reconnaissant toutefois « des difficultés avec l'actionnaire ». Affaire à suivre...

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This